Monde Afrique

La France et ses partenaires vont devoir "s'adapter" à l'évolution de la situation au Mali, avertit Jean-Yves Le Drian

© AFP or licensors

28 janv. 2022 à 08:34Temps de lecture1 min
Par Belga

La France et ses partenaires européens ne peuvent "pas rester comme cela" au Mali, du fait des tensions croissantes avec la junte, et vont devoir "adapter" leur dispositif antidjihadiste au Sahel, a averti vendredi le ministre français des Affaires étrangères.

"Vu cette situation, vu la rupture du cadre politique et du cadre militaire (au Mali), nous ne pouvons pas rester en l'état", a déclaré Jean-Yves Le Drian sur la radio RTL.

Il est clair que la situation en l'état ne peut pas perdurer

"On ne peut pas rester comme cela (..) Il est clair que la situation en l'état ne peut pas perdurer", a-t-il insisté, sans toutefois dire s'il envisageait un retrait de la force française Barkhane du Mali.

"Ce n'est pas uniquement une décision française, c'est une décision collective et donc nous avons engagé des discussions et avec nos partenaires africains et avec nos partenaires européens pour savoir comment on peut adapter notre dispositif en fonction de la nouvelle situation", a-t-il ajouté.

La France a déjà réarticulé son dispositif en 2021 au Mali, en réduisant sa présence militaire dans le nord et en mettant en avant le groupement de forces spéciales européennes Takuba, où la Belgique est partie prenante.

Les relations ne cessent toutefois de se dégrader entre les Européens et la junte malienne qui a fait appel au groupe de mercenaires russes Wagner et a demandé aux forces danoises, engagées dans Takuba, de quitter le pays.

Recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous