La future secrétaire au Trésor plaide pour des dépenses, la dette attendra

Janet Yellen, la future secrétaire au Trésor, vue ici lors de sa présentation le 1er décembre 2020 par Joe Biden, a appelé le Congrès mardi à ne pas regarder à la dépense et à oublier la dette

Face à la crise économique provoquée par la pandémie de Covid-19, Janet Yellen, la future secrétaire au Trésor de Joe Biden, appelle à ne pas regarder à la dépense, remettant à plus tard la gestion du déficit exponentiel.

Il faut "voir grand", a plaidé mardi Janet Yellen, 74 ans, lors de son grand oral devant des sénateurs américains.

"La pandémie a dévasté" l'économie américaine, rappelle-t-elle. "Les dommages sont énormes (...), notre réponse doit l'être également".

Joe Biden, qui prendra ses fonctions mercredi, a présenté la semaine dernière un gigantesque plan d'aide d'urgence à l'économie de 1.900 milliards de dollars, soit à peine moins que le plan d'un montant historique de 2.200 milliards de mars 2020.

"Il y a un consensus à présent: sans nouvelle action, nous risquons une récession plus longue et plus dure et des cicatrices sur l'économie à long terme", a justifié Janet Yellen.

L'ancienne présidente de la Banque centrale (Fed) était auditionnée par les sénateurs pour la confirmer au poste clé de secrétaire au Trésor, équivalent du ministre français de l'Economie et des Finances.

Articles recommandés pour vous