Regions

La galette des rois un peu plus chère à cause du prix des matières premières

© Tous droits réservés

06 janv. 2022 à 08:17Temps de lecture1 min
Par Simon Gerard

C’est L’Épiphanie aujourd’hui, le jour de la galette des rois. Peut-être l’avez-vous déjà mangée dimanche ? Si vous avez attendu le jour J, vous le constaterez peut-être : le prix a été revu à la hausse dans certaines boulangeries. Les matières premières, notamment le beurre et la farine, ont augmenté.

Beaucoup de mal à trouver du beurre

A Fayt-Lez-Manage, la boulangerie artisanale le Tordoir, c’est le coup de feu. Le réveil a sonné à 2 heures du matin pour fabriquer ces fameuses galettes. C’est simple, la galette des rois représente davantage en chiffre d’affaires que Noël.

Cette année a été un peu particulière, Kevin le patron a beaucoup de mal à trouver un beurre digne de ce nom. "D’habitude on travaille avec une marque très connue de Liège. Malheureusement, l’usine a dû fermer à cause des inondations." Le boulanger a dû se rabattre sur un beurre français : "C’est difficile d’en obtenir. De plus, on doit continuellement adapter la recette parce que le beurre n’est jamais le même. On essaye de travailler au mieux avec le beurre qu’on reçoit."

© Tous droits réservés

La farine a augmenté de 15% en quelques mois

En plus d’être difficiles à trouver, les matières premières sont aussi plus chères. La farine par exemple a augmenté de 15% en quelques mois. Sans oublier le prix de l’énergie qui pèse aussi sur la facture de la boulangerie. Résultat : la boulangerie a monté le prix de ses galettes. "L’an passé, les galettes étaient à 11,50 euros. Cette année, on vend la galette pour 4 personnes à 12 euros."

Les 50 cent supplémentaires ne semblent pas effrayer les clients. "Pas du tout ! Je me dis que la vie continue, ce serait dommage de se priver", confie Michèle. Chaque année, la boulangerie Le Tordoir vend plus de 2000 galettes des rois en 10 jours.

Sur le même sujet :

Sur le même sujet

Les entreprises tablent sur un tassement de la croissance au premier semestre

Economie

Articles recommandés pour vous