Coupe de Belgique

La Gantoise – Standard, Elsner bouscule ses joueurs : " Nos leaders doivent s’imposer par leur caractère et leur personnalité "

Luka Elsner donne ses directives aux joueurs du Standard de Liège

Le Standard se rend à La Gantoise en quart de finale de la Coupe de Belgique ce mercredi soir. Luka Elsner, le coach des Rouches, et Laurent Henkinet, gardien titulaire en Coupe, se sont présentés en Conférence de presse en ce début de semaine.

Malgré le revers indigeste du week-end dernier, le coach considère qu’il faut être optimiste pour aborder le quart face à Gand : "Nous avons un match de coupe très exigeant et très important pour nous. Ressasser le dernier match, ça ne va pas nous apporter grand-chose. Si ce n’est pour comprendre ou le bât blesse et où il faut vraiment vite tabler. Mais l’énergie que la coupe peut dégager, l’opportunité de se rapprocher de quelque chose de grand, pas si éloigné en termes de possibilités, il faut qu’on s’accroche à ça. Ce match-là nous insuffle un vent d’espoir, de motivation, d’envie de dépassement, d’envie de faire un match spécial. Nous avons apporté la preuve de notre capacité à surmonter des épreuves où nous étions donnés perdants, à plusieurs reprises ces derniers mois. Il faut qu’on essaie de retrouver cette force-là. "

On a l’opportunité de se rapprocher de quelque chose de grand, on doit se raccrocher à ça

Ce n’est pas seulement le dernier affrontement contre Gand qui compte pour Elsner : "L’histoire récente du club nous incite à avoir un optimisme à l’approche de ce match. A remobiliser tout le monde autour d’un objectif qui est devant nous, qui ne demande qu’à être accompli. J’ai envie de partager cet optimisme. Même si le coup sur la tête de dimanche est encore récent. On doit vite repasser à autre chose, remobiliser le groupe pour cet événement qui est distinct des autres et qui est déconnecté de notre réalité du championnat."

Les résultats du Standard sous Elsner sont relativement similaires à ceux de Mbaye Leye avant lui. Un constat préoccupant ? " Ça ne m’inquiète pas personnellement, même s’il y a une réalité propre à notre emploi et à la manière dont on considère les entraîneurs. C’est inquiétant parce que si nous n’avons pas réussi à modifier la courbe, c’est qu’il reste encore beaucoup de travail à accomplir. Pour l’instant la courbe de résultat n’a pas été modifiée. On passe à chaque fois près de quelque chose mais on passe à côté. Est-ce que ça se joue à grand-chose, non, est-ce qu’il y a parfois dans le contenu des choses qui sont excitantes, oui c’est le cas. Mais elles ne parviennent pas à être exprimées par le résultat aujourd’hui, par le nombre de buts que l’on arrive à marquer, par la facilité avec laquelle on encaisse…"

Mais comment inverser cette tendance ? " La force que l’on doit dégager pour que cette courbe s’inverse, elle doit être beaucoup plus forte, il faut qu’on montre de la personnalité. Il y a beaucoup de joueurs qui se sont mis un peu en retrait en termes de personnalité et de caractère du fait qu’ils ne pensaient pas leurs performances suffisantes pour obtenir la crédibilité. Moi je veux leur dire tout le contraire. Il faut d’abord faire preuve de personnalité et de caractère, pour que cela accompagne la performance. Ne pas être neutre, c’est le pire pour un joueur de football. De ne pas donner de saveur, de goût, de ne pas créer du conflit, de ne pas réagir. C’est parce qu’on est exigeant les uns envers les autres qu’on peut se dire les choses, qu’on va au-devant de conflits parfois, mais c’est la vie d’une équipe. J’aimerais avoir cette capacité de combat et des joueurs qui se mettent parfois front contre front pour se tirer vers le haut. Si on peut trouver ça, si les joueurs peuvent trouver ça dans leur for intérieur, on pourra inverser la courbe. […] Nos leaders doivent revenir au-devant de la scène et s’imposer par leur personnalité pour pouvoir imposer leur football. C’est un appel que je leur lance depuis que je suis arrivé et mes choix sont également allés dans ce sens-là. Beaucoup de postes sont occupés par des joueurs d’expérience. Est-ce qu’ils ont répondu présents ? On voit la courbe de résultats, on peut tirer les conclusions nous-mêmes. Est-ce qu’ils en ont la capacité, moi je pense que oui. Je les appelle à faire ce pas en avant au lieu de ce pas en arrière."

Le match de Coupe pourrait voir la concrétisation des espoirs du coach : " Oui, c’est un match favorable à cette réflexion. Il est aussi intéressant, c’est un grand match face à une grande équipe, c’est un quart de finale. Il doit générer ce supplément d’âme chez tout le monde. Il faut enlever les chaînes qui nous pèsent en championnat pour se sentir plus libre. "

Laurent Henkinet : "On cherche ce petit brin de chance"

Laurent Henkinet en conférence de presse avant la rencontre de coupe de Belgique face à La Gantoise
Laurent Henkinet en conférence de presse avant la rencontre de coupe de Belgique face à La Gantoise © Tous droits réservés

Laurent Henkinet sera titulaire face à Gand, contrairement aux rencontres de championnat disputées par Arnaud Bodart. Il est particulièrement motivé par ce match : "Le fait de soulever un trophée ce serait extraordinaire. Mais c’est étape par étape."

Le joueur ne se montre pas défaitiste pour son équipe : "On cherche la régularité. Il nous faudrait quelques matches où on enchaînerait les victoires pour pouvoir être lancés définitivement. Je ne pense pas qu’on est une équipe de coups, je crois que le Standard doit être régulier sur toutes les compétitions qu’il dispute. On cherche ce petit élément, ce petit brin de chance qui fait qu’on est vraiment parti. Il n’y a vraiment que le travail pour y parvenir. On ne va pas commencer à se morfondre, il nous reste deux matches cette saison, il faut qu’on donne tout ! Après on pourra repartir sur une nouvelle préparation, prendre du temps et du recul pour voir ce qui s’est passé, analyser et bien repartir sur la deuxième partie de saison."

On a le caractère qu’il faut

La Gantoise un très mauvais tirage pour ces quarts ? " C’est une équipe dans une bonne dynamique en ce moment, elle est en confiance. Après dans un match de Coupe, si tout le monde montre son meilleur visage, son envie, on a le caractère qu’il faut. Le Standard peut toujours être dangereux. Je crois que Gand le sait aussi. Il n’y a pas de tirage facile en Coupe, tout le monde peut sortir tout le monde."

Le dernier face-à-face entre les deux clubs s’est soldé par une victoire 3-1 des Gantois, de mauvais souvenirs, forcément. "Il faut prendre conscience qu’on est capable de leur faire mal. On a perdu 3-1 mais si on met le 3-2 on peut créer plus de problèmes aussi. Ils ont certaines forces aussi, qu’il va falloir canaliser mieux que lors du dernier match en championnat. Il faut partir sur une bonne organisation et se dire que sur un match tout est possible à Gand ! "

La rencontre sera à suivre sur RTBF. be/sport et elle sera commentée en intégralité sur Auvio en radio.

Sur le même sujet

Nordin Jbari sur le Standard : "Sportivement, il y a un problème, mais c’est lié aux problèmes financiers du club"

Standard de Liège

Articles recommandés pour vous