Regions Liège

La grève est un droit qui illumine le palais de justice de Liège

La grève est un droit qui illumine le palais de justice de Liège
09 déc. 2020 à 17:14 - mise à jour 09 déc. 2020 à 17:14Temps de lecture1 min
Par Erik Dagonnier

"Syndicalistes, pas criminels ! Mobilisons-nous pour nos libertés fondamentales"… Ce sont les deux slogans d’une courte vidéo de quelques secondes projetée en début de soirée sur la façade du palais de justice de Liège. Une vingtaine de militants de la FGTB étaient présents pour cette projection lumineuse organisée place Saint-Lambert. Une action symbolique pour dénoncer un "droit de grève… gravement menacé" selon les manifestants. La FGTB remet en cause la décision judiciaire de condamner à la prison avec sursis 17 syndicalistes parce qu’ils ont rejoint un barrage routier. Pour le syndicat, le jugement du 23 novembre du tribunal correctionnel de Liège, est "un jugement politique". Pour la FGTB, "le droit de mener des actions est fondamental. Pas uniquement pour les syndicats, mais aussi pour tous les mouvements qui souhaitent protester contre la politique en place. Tous et toutes pourraient, si ce jugement n’est pas remis en question, être poursuivis au pénal et condamnés. C’est une réelle menace pour le débat démocratique et la contestation sociale" argumente le syndicat.

La FGTB annonce que ce jeudi 10 décembre, à l’occasion de la journée internationale des droits humains, elle introduira l’appel de la décision de condamner les 17 syndicalistes. Des actions symboliques seront organisées dans tout le pays pour défendre le droit de grève.

 

Sur le même sujet

Condamnation après le blocage d’une autoroute : quel droit de grève en Belgique ?

Belgique

Articles recommandés pour vous