RTBFPasser au contenu
Rechercher

Dans l'air du temps

La groupie du pianiste de Michel Berger, le meilleur riff piano de la chanson francophone

Michel Berger

Une chanson reconnaissable dès ses premières notes scandées au piano, une chanson qui marquera la carrière d’auteur, compositeur et interprète d’un certain Michel Berger… Cap sur l’été 1980 avec La groupie du pianiste de Michel Berger.

Nous sommes en 1980 et Michel Berger a déjà derrière lui vingt années de succès, mais surtout en tant que compositeur et parolier.

Michel Berger fait sa première apparition télévisée en 1963, en chantant "Camomille". Il a 16 ans mais paraît en avoir 12. Les paroles de la chanson sont d’un ami à lui, et malheureusement, il ne perce pas. Il cherche l’entrée des yé-yé et écrira pour Bourvil, pour sa compagne Véronique Sanson et ensuite pour le grand amour de sa vie, France Gall. Il écrira également pour Françoise Hardy et pour tant d’autres…

Et même s’il est un compositeur et parolier reconnu, en 1978, il en a marre d’essayer de chanter et d’écrire des paroles pour les autres. C’est alors qu’il crée l’événement qui révolutionnera le monde du spectacle : Starmania !

Après l’immense succès que l’on connaît, Michel Berge sort l’album Beauséjour - du nom de la ville où il réside à Paris -, un album rempli de tubes, tels que Celui qui chante, Quelques mots d’amour et enfin La groupie du pianiste.

Avec La groupie du pianiste, le texte est très simple avec aucun sous texte. Les draps sont roses, le personnage central n’est pas une héroïne, son avenir est gâché, et elle est folle amoureuse.

Mais c’est la composition musicale qui complète les mystères… Michel Berger nous propose un titre dansant avec, en termes de rythme, un air de déséquilibre scandé par des demis et des quarts de ton. Tout cela déploie le menu : passion et déraison.

Le groove du morceau est servi par les basses et les congas, la folie par le piano, la mélancolie par la voix du Berger, et les chœurs par son grand amour, France Gall.

France Gall qui sort, elle aussi à l’été 1980, un autre titre signé Michel Berger, un tube pianistique en l’honneur de Jerry Lee Lewis, Il jouait du piano debout.

Durant l’été 1980, les deux titres des amoureux vont se battre en duel pour truster la place de numéro 1 au top 50.

Un été, deux chansons de pianistes, et dans des registres très différents, l’histoire de deux fascinations.

Au même moment, Elton John passe son été sur la Riviera, il écoute Gall et Berger en boucle et leur annonce qu’il veut travailler avec eux… Et ça donnera Donner pour donner.

Mais 1980, c’est avant tout le début de la grande décennie de Michel Berger chanteur.

"La groupie du pianiste" de et par Michel Berger en 1980 sur l’album "Beauséjour", c’était dans l’air du temps, ça l’est toujours…

Dans l'Air du temps

La groupie du pianiste, de Michel Berger

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Michel Berger et Véronique Sanson, découvrez l’histoire rocambolesque de leur rupture

Le 8/9

Michel Berger, 30 ans après sa disparition revivez ses plus beaux passages en télé

Vivacité

Articles recommandés pour vous