RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

La guerre en Ukraine est aussi une guerre des chiffres : Moscou et Kiev ne s’accordent pas sur le nombre de morts

Un soldat ukrainien examine l’épave d’un véhicule blindé de transport de troupes russe détruit à Irpin, au nord de Kiev, le 12 mars 2022.
12 mars 2022 à 16:01 - mise à jour 12 mars 2022 à 19:10Temps de lecture1 min
Par AFP

"Environ 1300" militaires ukrainiens ont été tués depuis le début de l’invasion russe le 24 février, a indiqué samedi le président ukrainien Volodymyr Zelensky, lors d’une conférence de presse à Kiev. "Nous avons environ 1300 militaires qui ont péri", a déclaré le président ukrainien, sans d’autres précisions sur ce bilan. Il s’agit du premier décompte officiel fourni par les autorités ukrainiennes depuis le début de l’invasion.

Il a affirmé que l’armée russe, elle, avait perdu "environ 12.000 hommes". C’est "un rapport d’un à dix, mais cela ne me rend pas heureux", a-t-il déclaré.

Le 2 mars, l’armée russe, qui a engagé quelque 150.000 soldats dans la bataille, avait annoncé avoir perdu près de 500 soldats. Mais elle n’a fourni aucun nouveau chiffre depuis, alors que les combats font rage dans de nombreuses villes du pays, notamment autour de la ville assiégée de Marioupol, sur la mer d’Azov, et dans les environs de Kiev, que les forces russes tentent d’encercler.

Le 8 mars, après presque deux semaines de conflit, le Pentagone avait évoqué une estimation comprise entre 2000 et 4000 morts russes.

Marioupol assiégée, au JT de 19h30 (12/3/22) :

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : un journal pro-Kremlin mentionne le bilan des morts côté russe avant de le retirer

Monde

La guerre en Ukraine entraîne-t-elle un sentiment anti-russe en Belgique ?

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous