RTBFPasser au contenu
Rechercher

Economie

La guerre en Ukraine fait souffler des "vents économiques contraires" sur la Belgique, selon la BNB

La guerre en Ukraine plombe l’activité économique
09 juin 2022 à 11:05Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Alain Lechien

Après une croissance de 0,5% au premier trimestre, l’économie belge devrait stagner au deuxième, selon l’estimation de la Banque nationale de Belgique (BNB) jeudi.

Le "relativement bon" premier trimestre a vu les effets de la levée des mesures de confinement compenser les "vents économiques contraires", comme l’invasion russe de l’Ukraine. "La croissance du trimestre en cours sera cependant moins soutenue par la normalisation de la situation post-pandémie, tandis que les facteurs pesant sur la croissance resteront présents", prévient la BNB. Résultat : l’économie devrait sensiblement ralentir et présenter une croissance nulle.

"La confiance des entreprises continue d’être orientée à la baisse et les attentes en matière de demande diminuent. Dans le même temps, le pouvoir d’achat et la confiance des consommateurs sont de plus en plus affectés par la hausse de l’inflation. Cela pèsera sur la croissance au deuxième trimestre", commente la Banque nationale.

Sur le même sujet

La guerre en Ukraine va mener à des cessations et licenciements en Belgique, alerte l’UCM

Guerre en Ukraine

Mission économique aux États-Unis : la délégation belge "on the road again" pour conquérir Boston, dernière étape de la mission

Economie

Articles recommandés pour vous