Guerre en Ukraine

La guerre en Ukraine modifie les prévisions budgétaires dans la Défense

La ministre de la Défense Ludivine Dedonder lors d’une visite au détachement de l’armée belge à Constanta, à la mer Noire en Roumanie, ce 15 mars.

© © Tous droits réservés

Le budget supplémentaire que le gouvernement fédéral veut investir dans la Défense ces prochaines années ne suffira probablement pas, a déclaré le Premier ministre Alexander De Croo mercredi à la Chambre : "Les pays européens sont allés trop loin dans leurs coupes dans la Défense", a-t-il indiqué en commission de l’Intérieur.

Avant l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe, le gouvernement fédéral avait décidé d’investir plus de 10 milliards d’euros supplémentaires dans l’armée dans les années à venir. Ainsi, d’ici 2030, 1,54% du PIB devrait aller à la Défense, contre seulement 1,12% l’an dernier, selon les chiffres de l’Otan.

"Assumer ses responsabilités"

L’Alliance atlantique exige pourtant des investissements annuels de 2% du PIB à chacun de ses membres. À la suite de l’invasion de l’Ukraine, plusieurs formations politiques demandent des moyens supplémentaires pour la Défense. Et selon le Premier ministre Alexander De Croo, il est "clair" que les moyens supplémentaires que le gouvernement a déjà débloqués "ne seront pas suffisants", a-t-il indiqué lors d’un échange de vues avec les députés sur la stratégie de sécurité nationale.

Le Premier ministre a aussi évoqué le sommet extraordinaire de l’Otan prévu à la fin de la semaine prochaine, en présence du président américain Joe Biden. Selon Alexander De Croo, la principale demande sera d’investir dans les capacités opérationnelles de l’armée à court terme. "Il est clair que notre pays doit également assumer ses responsabilités. Ce qui se passe en Ukraine est le 11 septembre de l’Europe, ce qui aura des conséquences considérables ici en termes de sécurité."

Sur le même sujet : JT du 28/01/2022

Sur le même sujet

Première réunion du "kern" sur le contrôle budgétaire

Politique

Budget fédéral : la Chambre approuve un deuxième ajustement du Budget des dépenses 2022

Economie

Articles recommandés pour vous