RTBFPasser au contenu
Rechercher

Week-end Première

La loutre, un animal mignon mais très difficile à observer

Thomas ou la vie sauvage

Des loutres en Belgique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

11 janv. 2022 à 09:47Temps de lecture2 min
Par Thomas Jean

La loutre est l'une des stars d'internet. Elle est mignonne, elle semble sympathique mais on la connait mal. En fait, il n'existe pas une loutre mais une foule d'espèces différentes.

Il existe jusqu’à 13 espèces de loutres différentes à travers le monde et la plus grande est, comme son nom l’indique, la loutre géante.

Elle est capable de mesurer jusqu’à 2m40 de long, soit 50cm de plus que moi ! Par contre, elle ne vit pas chez nous. L’espèce que vous êtes susceptible de rencontrer ici en Belgique, si vous avez énormément de chance, arbore une taille allant jusqu’à 1m25 pour les adultes en bonne santé. Ce qui en fait un animal relativement grand malgré tout. Son poids peut varier entre 5 et 9kg.

Mais les plus gros individus sont susceptibles d’aller jusqu’à 15kg ! Il s’agit de la loutre d’Europe. Elle est facilement reconnaissable grâce à sa fourrure bicolore teintée de marron et de beige. Son mode de vie, lui, est principalement aquatique donc son corps est littéralement adapté à l’eau.

Concrètement, ses pattes sont palmées, sa fourrure lui permet de conserver la chaleur été comme hiver tout en étant mouillée et ses narines sont situées sur le haut de sa tête dans l'alignement de ses yeux, un peu comme un crocodile.

Particularité très importante puisque de ce fait là, la quasi-totalité de son corps est immergé et elle peut nager à la surface de l’eau tout en restant extrêmement discrète. 

 
Un animal difficile à observer

 

Historiquement, il faut savoir que la loutre a longtemps été persécutée pour sa fourrure au point de disparaître littéralement de plusieurs pays d’Europe. Mais heureusement, dans les années 70, son statut a évolué et aujourd’hui, elle est considérée comme espèce protégée.

Une chance pour elle puisqu’elle a pu faire son grand retour. Depuis quelques années, on recommence à l’observer à nouveau dans le pays mais assez timidement. En 2020, une caméra à détecteur de mouvement a capturé une image de l’arrière train d’une loutre. C’était le premier élément visuel qui nous a permis d’attester de sa présence en Wallonie.

Désormais on estime qu’il y aurait à présent une dizaine d’individus sur le territoire wallon et on constate que plusieurs loutres en provenance des pays-bas s’orientent vers la Flandre. A terme, elles pourraient recoloniser toute la Belgique.  

 

Quel est son régime alimentaire ?

La loutre a un régime alimentaire très spécifique. On dit de cette espèce qu’elle est piscivore puisqu’elle va se nourrir principalement de poisson. Mais pas uniquement !

Sous ses airs de petite peluche, la loutre est un prédateur redoutable, capable de retenir sa respiration pendant près de 8 minutes, elle est susceptible de se nourrir de mollusques, d’insectes, d’amphibiens, de reptiles et même d’oiseaux !

Mais paradoxalement, la présence de la loutre va favoriser la présence de toutes ces autres espèces. En restaurant et protégeant son habitat, les programmes de préservation vont, par voie de conséquence, améliorer l'habitat d'un grand nombre d'autres espèces aquatiques. 

Raison pour laquelle, la loutre est considérée comme une espèce parapluie. En la protégeant, on protège tout un écosystème.  

 
Mignon mais difficile à observer

Bon visiblement il est extrêmement compliqué de l’observer en Belgique mais est-ce qu’on est susceptible d’en croiser un jour malgré tout ?  

C’est le rêve de beaucoup de personnes et de naturalistes mais a priori pas tout de suite vu l’état des populations. Par contre, dans les décennies à venir, il n’est pas impossible que cette espèce soit à nouveau bien installée en Belgique et à ce moment-là, vous pourriez la croiser au bord de l’eau. Comme toujours dans l’observation animalière, la patience est le maître mot. 

Articles recommandés pour vous