Viva +

La Machine à Remonter le Son avec la Sonuma : Antoine, le chanteur aux cheveux longs et à la chemise à fleurs

© Tous droits réservés

18 oct. 2021 à 13:18Temps de lecture2 min
Par viva+

Le 7 août 1966, le chanteur français Antoine se prête au jeu des questions de Dolly Damoiseau. Le jeune artiste d’une vingtaine d’années qui suit des études d’ingénieur s’est lancé dans la chanson, arborant un look très particulier qui déstabilise, voir choque le public. Ce qui amène la journaliste à  poser la question de savoir qui se cache derrière ce personnage.

Envie de plus d’archives : auvio.be/sonuma

© Tous droits réservés

Antoine est né à Madagascar Pierre-Antoine Muraccioli le 4 juin 1944. Son papa travaillant dans une entreprise de travaux publics, sa famille a beaucoup voyagé, ce qui expliquera par la suite le goût exacerbé du chanteur pour les voyages, l’évasion, la liberté, l'ouverture au monde. Elève brillant, il a incontestablement la bosse des maths. Il rejoint les bancs de l'école d'ingénieurs Centrale à Paris comme l'avait fait Boris Vian avant lui. En 1964, il décide de partir à l'aventure aux Etats-Unis avec pour seul bagage une guitare et sa voix. Il chante pour survivre. Et ça fonctionne plutôt bien. De retour à Paris, il se met à chanter non plus dans les rues mais devant un public dans les salles. En 1965, en rupture avec sa scolarité, il enregistre son premier 45 tours : " Autoroute européenne numéro 4 ". Mais il faut attendre l’année suivante et le texte provoquant  de " Les élucubrations " pour qu’Antoine connaisse son premier triomphe. En 1968, il signe un numéro un en Italie avec "Taxi". Il voyage beaucoup grâce à la chanson mais ne voit des pays que les aéroports. Las de cette vie, après avoir consacré 8 ans à la musique, Antoine opte pour l'aventure. Il devient une sorte d'Indiana Jones des océans. Il vogue d'îles en îles, croise Jacques Brel sur son passage. Il ramène des reportages, anime des conférences, écrit des bouquins. En 1987, il enregistre l'album "Touchez pas à la mer". On le reconnaît aussi dans la publicité pour l'opticien Atol. Il remonte de temps à autres sur scène dans les années 2000 et rédige en 2002 sa biographie "1965" dans laquelle il règle ses comptes avec le milieu du show-business. En 2012, Stanislas, le chanteur du tube "Manège", fils du compositeur qui a écrit pour Antoine entre 1965 et 1972 propose à l'artiste d'enregistrer un album qui le ramène sur la scène de l'Olympia. En 2018, le chanteur, photographe, vidéaste, écrivain et pigeon voyageur commet un nouvel ouvrage : "Escales aux Caraïbes". Antoine, le chanteur qui voyage. A moins que ce ne soit l'inverse : le voyageur qui chante. 

Inscrivez-vous à la newsletter Vivacité!

Chaque vendredi matin, retrouvez toutes les infos de la chaîne radio proche de vous, avec les invités, les concours, les événements et l’actualité de vos animateurs.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous