RTBFPasser au contenu
Rechercher

Viva +

La Machine à Remonter le Son avec la Sonuma : Catherine Sauvage, une artiste engagée

25 nov. 2021 à 13:54Temps de lecture2 min
Par Viva+

Le 17 décembre 1966, Dolly Damoiseau rencontre pour la RTB la chanteuse et comédienne française, Catherine Sauvage. Le sujet de l’interview porte sur la personnalité de l’artiste. Catherine sauvage, qui êtes-vous ? L’interprète favorite de Léo Ferré, fidèle au programme qu'elle s'est tracé refuse de verser dans le commercial. A l’époque de la vague Yé-Yé, celle qui emprunte ses chansons aux grands auteurs comme Prévert, Aragon ou Brecht s’inscrit hors du temps. Un choix qu’elle assume et qui l’amuse.

Envie de plus d’archives : www.auvio.be/sonuma

Police captain Mill: 100 000 suns

Catherine Sauvage est née Jeanine Marcelle Saunier à Nancy, le 26 mai 1929. Durant la guerre, elle s'installe avec sa famille à Annecy. Jeune adolescente, elle rêve de chansons et de musique. C'est Charles Trenet qui lui donne l'envie d'embrasser une carrière artistique et de monter sur scène. En 1947, elle rejoint Paris pour y suivre des cours d'art dramatique. Elle est formée, à l'instar de Jean Vilar et de Marcel Marceau par le comédien et directeur de théâtre, Jean-Louis Barrault. Et trois ans plus tard, Jeanine Saunier qui fréquente le quartier de Saint-Germain-des-Prés et commence à chanter dans les cabarets change de nom et devient Catherine Sauvage. Catherine en hommage à l'impératrice de Russie et Sauvage, patronyme qu'elle emprunte à son amie d'enfance. Sa carrière est lancée. 

L'empreinte Ferré

En 1953, Jacques Canetti, directeur des Trois Baudets l'engage dans sa salle au pied de la Butte Montmartre. Elle y interprète essentiellement les chansons de Ferré qui à l'époque étaient interdites de diffusion dans l'ensemble des stations radio françaises. Elle a eu du flair, Catherine. L'année suivante, elle remporte le prix du disque avec "L'homme" de Ferré et est propulsée sur la scène de l'Olympia. Elle est à nouveau à l'affiche de la salle parisienne l'année suivante et en 1960, elle donne tout un récital à Bobino. En 1962, elle consacre un 45 tours au jeune auteur Serge Gainsbourg. La vague Yé-Yé va l'écarter de la scène pendant quelques années jusqu'en 1968 où elle passe à nouveau par la case Bobino. Elle y interprète Ferré mais aussi Aragon et un jeune auteur canadien jusque-là inconnu, Gilles Vigneault. Catherine Sauvage est ainsi la première chanteuse à interpréter les textes de ce poète rencontré au Québec. 

Elle connaît son dernier grand succès populaire avec la chanson de Ferré : " Avec le temps " en 1971. Catherine Sauvage qui a vécu avec l’acteur Pierre Brasseur a défendu la chanson française partout dans le monde. Comédienne de théâtre,  elle a fait quelques apparitions à la télévision dans des dramatiques, et au cinéma. En 1991, elle enregistre un album entièrement consacré à Jacques Prévert. Elle donne son dernier tour de chant en 1994 aux Francofolies de La Rochelle.

Catherine Sauvage s’est éteinte le 19 mars 1998. Celle qui n’a jamais souhaité se lancer dans la chanson commerciale pour réellement prendre son pied avec des textes engagés, était des 250 personnalités qui se sont liguées contre la montée du Front National.

Sur le même sujet

Audrey Hepburn, a star is born

Viva +

La Machine à Remonter le Son avec la Sonuma : Gérard Depardieu, le monument du cinéma français touche à toutes les formes d'art

Viva +

Articles recommandés pour vous