RTBFPasser au contenu
Rechercher

Viva +

La Machine à Remonter le Son avec la Sonuma : Léo Ferré, l'éléphant de la chanson française aime les animaux

Leo Ferre
24 nov. 2021 à 14:28Temps de lecture2 min
Par Viva +

En 1964, fraîchement débarqué sur le label Barclay, l’auteur, compositeur et interprète français d’origine monégasque, Léo Ferré entame une tournée en Belgique. Il donne entre autres un récital au Théâtre 140 à Bruxelles du 22 au 25 janvier, quatre représentations qui marquent les esprits et le 14 juillet, il est présent à Liège avec un effet identique sur le public de le Cité Ardente. Entretemps, le 31 janvier, il passe par les studios de la RTB dans l’émission " L’œil écoute ". Dans son interview, Léo Ferré parle de ses amis les animaux et de Charles Baudelaire.

Envie de plus d’archives : www.auvio.be/sonuma

French Singer Lo Ferr

Léo Albert Charles Antoine Ferré est né le 24 août 1916 à Monaco. Son père Joseph, employé par la Société des Bains de Mer de la Principauté offre à sa progéniture une enfance choyée jusqu'à ce qu'il l'envoie dans un pensionnat catholique en Italie, chez ce que Ferré baptisera plus tard "les invertébrés de l'humanité". Il y apprend toutefois le solfège et fort de son expérience de soprano  acquise à 7 ans grâce à la Chorale de la cathédrale de Monaco, il se passionne pour la musique et la polyphonie. A 14 ans, il compose le Kyrie d'une messe à trois voix sur le poème "Soleils couchants" de Verlaine. Et oui, même si il est interdit au collège de prêter de l'intérêt aux écrivains jugés subversifs, Ferré lit en cachette Voltaire, Rimbaud, Baudelaire. Après avoir obtenu son baccalauréat de philosophie au lycée de Monaco, son père refusant de l'inscrire au conservatoire, Ferré monte à Paris pour y étudier le droit. Il y coule aussi une vie de bohème fréquentant les cinémas, les cabarets et les filles. Pendant la guerre, il est appelé sous les drapeaux mais continue à se parfaire dans la musique, prenant quand le temps le permet des leçons de composition. A la libération, il est engagé comme "homme à tout faire" à Radio Monte-Carlo. 

Ferré piaffe d'impatience

 

A la libération, Léo Ferré rencontre Edith Piaf qui l'encourage à tenter sa chance à Paris. En 1946, il s'installe dans la capitale, obtient des contrats dans des cabarets mais pendant 7 ans, il doit se contenter de petits boulots, d'engagements épisodiques. Et ça l'agace. En 1950, il enregistre pourtant son premier disque: "La vie d'artiste" et assure la première partie de Joséphine Baker sur la scène de l'Olympia. La décennie suivante voit l'aboutissement de tous ses efforts. Léo Ferré rejoint le label d'Eddie Barclay et devient à l'instar de Brassens et de Brel un talent reconnu. Il est enfin considéré comme un grand de la chanson française avec des succès comme "Paname" et "Jolie môme". En 1967, Ferré à l'occasion du centenaire de la mort de Baudelaire consacre un double album à l'auteur des Fleurs du mal. Deux ans plus tard, en 1969, il signe un succès planétaire qui touche également la jeunesse : "C'est extra". Cette même année, lors d'un entretien sur la chaîne RTL, il rencontre Brassens et Brel. Les trois monstres sacrés de la chanson française sont photographiés ensemble. Le cliché devient culte. Les années 70 sont moins prolifiques. L'artiste s'éloigne de la capitale mais continue à écrire et à composer, notamment ce qui deviendra la chanson française la plus reprise au monde et probablement la plus emblématique de son répertoire  "Avec le temps". Avec le temps tout s'en va. En 1991, Ferré signe un dernier opus à l'occasion du centenaire de la mort de Rimbaud. L'artiste, le poète, le musicien qui se revendique anarchiste, auteur d'une quarantaine d'albums s'éteint le 14 juillet 1993 en Toscane. Celui que la critique a nommé "l'éléphant de la chanson française" était aussi l'ami des animaux. 

Sur le même sujet

La Machine à Remonter le Son avec la Sonuma : Bernadette Lafont, à fond la vie

Viva +

La Machine à Remonter le Son avec la Sonuma : Marlène Jobert, l'actrice aux éphélides

Viva +

Articles recommandés pour vous