RTBFPasser au contenu
Rechercher

Viva +

La Machine à Remonter le Son avec la Sonuma : Marcel Amont, clown et artiste éternel

10 déc. 2021 à 14:08Temps de lecture2 min
Par Viva+

Le 28 janvier 1979, sur le plateau de l’émission de la RTBF " Les belles années " animée par le grand orchestre Caravelli, Jean-Claude Mennessier reçoit le chanteur et acteur français, Marcel Amont. L’artiste chante quelques morceaux de son répertoire, " Le Mexicain ", " L’amour ça fait passer le temps " et " Le chapeau de Mireille " qu’il doit à son ami, Georges Brassens.  Ah, Brassens ! Jojo comme il le surnomme est selon lui le plus grand auteur, créateur de chansons de l’époque.

Envie de plus d’archives : www.auvio.be/sonuma

Marcel Amont est né Marcel Jean-Pierre Balthazar Miramon le 1er avril 1929 à Bordeaux. Très brillant élève, il décroche son baccalauréat les doigts dans le nez. Alors qu’il se prépare à un avenir de professeur d’éducation physique, il brade la barre fixe, le cheval d’arceau contre un saxophone et se produit dans les bals. En 1951, il rejoint Paris et tourne dans les cabarets avant d’assurer 5 ans plus tard les premières parties d’Edith Piaf. C’est un tremplin pour le jeune artiste qui enregistre alors son premier disque et fait ses premiers pas au cinéma dans " La mariée est trop belle " avec Brigitte Bardot.

Les années 60 se présentent sous les meilleurs auspices. En 1962, il est sur la scène de Bobino avec ses propres compositions et celles de Claude Nougaro. Il joue à guichet fermé. Le succès l’amène sur les plateaux de télévision, dans les émissions de Guy Lux et Maritie et Gilbert Carpentier. En 1970, il produit un énorme spectacle avec danseuses, cascadeurs et écrans géants. Il chante à l’Olympia et devient l’animateur de l’émission télé : " ToutankhAMONT " en 1974. Il n’en oublie pas pour autant ses premières amours, la chanson. Il enregistre quatre albums dont " Le chapeau de Mireille ". Morne plaine par contre pour les années 80. Le style Amont s’essouffle. On ne l’invite plus à la télévision, il n’a plus de maison de disque. Il se produit toutefois à l’étranger où il renoue avec le succès. Il revient sur les devants de la scène en 2000 avec un nouvel opus " Décalage horaire " qui comprend des duos avec les acteurs, Gérard Darmon et Agnès Jaoui. Il rejoint également la troupe d’Âge tendre et Têtes de bois. En 2010, on le retrouve sur l’album à destination des enfants " Larmes de crocodile " mis en musique par son fils Mathias. En novembre 2012, il foule la scène de l’Alhambra pour ses 60 ans de carrière et signe l’ouvrage : " Il a neigé " , un livre qui relate bon nombre de ses souvenirs agrémentés de photos personnelles. En 2018, il sort un remix de son répertoire accompagné de grands noms de la chanson française comme Cabrel ou Souchon. En 2019, il remonte sur la scène de l’Alhambra pour fêter son anniversaire : 90 ans. Epoustouflant ! L’artiste qui se considère comme un clown déborde encore à plus de 90 ans d’une extraordinaire énergie. Et le blanc blanc de ses cheveux lui confère beaucoup de charme.

Sur le même sujet

Roland Magdane, un artiste complètement "linlin"

Viva +

Françoise Hardy, l'idole des jeunes n'aime pas la vague yéyé

Viva +

Articles recommandés pour vous