Viva +

La Machine à Remonter le Son avec la Sonuma : Moustaki, un métèque auteur compositeur et chanteur

© Tous droits réservés

20 oct. 2021 à 12:42Temps de lecture3 min
Par Viva+

Le 14 mars 1973, Anne Marev interroge pour l’émission de variété " Charivari ", l’auteur, compositeur et interprète originaire d’Alexandrie, Georges Moustaki. L’artiste passionné de littérature a écrit pour Piaf et Barbara. C’est d’ailleurs en remplaçant la longue dame brune prise d’un malaise qu’il a fait ses premiers pas sur scène. Il va sans dire que Piaf et Barbara ont marqué de leur empreinte la carrière de Georges Moustaki. C’est grâce à ces rencontres souvent imprévues qu’il est devenu l’artiste que l’on connaît. Pour Charivari, Georges Moustaki explique à la journaliste comment il a écrit la chanson " Milord " pour Edith Piaf.

Envie de plus d’archives : auvio.be/sonuma

Georges Moustaki naît Yussef Moustaki à Alexandrie le 3 mai 1934. Ses parents, des libraires amoureux de la culture française l’inscrivent dans une école francophone et Yussef se mue en Joseph. L’adolescent qui a hérité de ses parents l’amour pour la littérature s’abreuve des chansons de Trenet, de Tino Rossi et de Piaf. Après avoir réussi le bac en 1951, il quitte l’Egypte et s’installe à Paris où il fréquente les cabarets. Il y croise Georges Brassens. Très impressionné par l’artiste, il prend la guitare offerte par sa mère et écrit ses premières chansons. Il parvient quelques temps plus tard à soumettre ses textes  et ses compositions à Georges Brassens qu’il rencontre par hasard dans une librairie.  Le maître estimant que les oeuvres de Joseph sont de qualité, l’incite à persévérer dans le domaine. Fort de ces encouragements, Joseph Moustaki change de prénom et emprunte celui de son modèle. Joseph devient Georges et c’est désormais Georges Moustaki qui écrit et compose. Le premier artiste qui interprète ses chansons est Henri Salvador. La collaboration fonctionne bien mais c’est en 1958 que vient la révélation avec la rencontre d’Edith Piaf dont il tombe amoureux. Une idylle qui va faire naître de la plume de Moustaki plusieurs chansons pour la môme dont le tube " Milord ", un texte écrit en partie sur la nappe en papier d’un restaurant. Le couple Piaf Moustaki va vivre le parfait amour pendant un an. Mais excédé par les exigences et les excès de la chanteuse, Georges met fin à leur relation. Il continue toutefois à écrire et à parfaire sa formation musicale. Il travaille avec Yves Montand, Dalida, Colette Renard et Barbara pour qui il écrit " La longue dame brune ". Les deux artistes se lient d’amitié et Moustaki suit Barbara dans sa tournée en 1968. Un soir, alors que la chanteuse est prise d’un malaise, il la remplace et réalise ainsi ses premiers pas sur scène. Un chanteur est né ! Entretemps, l’acteur Serge Reggiani qui désire se lancer dans la chanson lui commande plusieurs titres. Georges écrit pour Serge " Sarah ", " Ma liberté " ou encore " Ma solitude " , des succès qui participent à faire connaître les talents de Georges Moustaki qui en 1969 écrira pour lui -même cette fois : " Le métèque ". Le single s’écoule à un million d’exemplaires en France et le chanteur enregistre  dans la foulée son premier album et se produit sur la scène du Bobino. Par la suite, il enchaîne les enregistrements. Entre 1972 et 1981, Moustaki sort neuf albums originaux. L’artiste voyage aussi beaucoup et intègre dans sa musique des influences de chaque pays visité. Au Brésil, il rencontre Chico Buarque et Jorge Ben qui vont lui inspirer l’album " Déclaration ", teinté de rythmes de Rio. Il réalise des tournées au canada, au Japon, en Afrique. En 1974, il participe à un album hommage à Georges Brassens : " Georges et ses amis ". En 1988, il publie son premier ouvrage : " Les filles de la mémoire ". Dans les années 90, il continue à écrire et à se produire sur les scènes parisiennes. En 1996, il enregistre un nouvel album avec de jeunes auteurs comme Enzo Enzo ou Nilda Fernandez et en 2000 chante à l’Olympia. Le concert affiche complet. En 2003, il signe l’opus " Moustaki " et deux ans plus tard revient avec un album de musique brésilienne : " Un métèque au Brésil ".  L’auteur, compositeur prolifique devenu chanteur en 1968 ne s’arrêtera plus de chanter, ni  d’écrire jusqu’à sa disparition le 23 mai 2013, à l’âge de 79 ans.

Inscrivez-vous à la newsletter Vivacité!

Chaque vendredi matin, retrouvez toutes les infos de la chaîne radio proche de vous, avec les invités, les concours, les événements et l’actualité de vos animateurs.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous