Vivacité

La Machine à Remonter le Son : Georges Brassens, héros de l'Hérault

French Songwriter and Composer Georges Brassens

© Tous droits réservés

03 nov. 2021 à 14:18Temps de lecture2 min
Par Viva+

Le 28 août 1961, de passage à Bruxelles, Georges Brassens est invité dans les studios de la RTB pour l’émission " La Rampe et les lettres ". L’auteur, compositeur et interprète français vient de sortir un disque en hommage au dramaturge français, Paul Fort décédé un an avant. Il s’agit d’une compilation des sept poèmes qu’il a mis en musique ou qu’il déclame tout simplement. Il est clair que Georges Brassens n’est pas un showman. Avant 1952, année où il chante " Le gorille " et assure la première partie de la tournée des Frères Jacques, l’artiste ne se voyait pas chanteur. Il préférait écrire pour les autres. D’ailleurs, ils sont nombreux à avoir interprété ses chansons :  Patachou, Juliette Gréco, Barbara pour ne citer qu’elles. Non, il est clair que Georges Brassens, le poète aux textes engagés n’est pas un showman. A ses débuts, il était même intimidé par le public.

Envie de plus d’archives : www.auvio.be/sonuma

Georges Brassens in the 1950's
Georges Brassens in the 1950's

Georges Brassens est né à Sète dans le département de l’Hérault le 22 octobre 1921. Il grandit dans un petit village du port de Sète, tiraillé entre sa maman Elvira, fervente catholique originaire d’Italie et son papa Jean-Louis plutôt libre-penseur. La seule chose commune aux deux membres du couple : la musique. Et donc, la jeunesse de Georges se passe au son des chansons de Tino Rossi, Charles Trenet ou Mireille. A l’âge de 15 ans, il découvre la poésie grâce à son professeur de Français. Il lit Villon, Baudelaire, Verlaine, Hugo. En 1939, il quitte l’école pour une étrange affaire de cambriolage dans laquelle il est impliqué. Ses parents l’envoie à Paris chez sa tante Jeanne, dans une maison modeste dont la cour est peuplée de tas d’animaux dont une cane qui lui inspirera la chanson : " La cane de Jeanne ". En 1945, Georges Brassens achète sa première guitare et se met à composer et à écrire des textes. En 1951, il rencontre le chansonnier Jacques Grello qui l'introduit dans les cabarets afin de le faire connaître. Il conseille au débutant de chanter seul sur scène, accompagné de sa guitare. Mais Brassens n’est pas à l’aise devant le public. Il préfère écrire pour les autres. Toutefois, il est repéré par jacques Canetti, directeur des Trois Baudets qui l’engage chez Polydor et produit ses premiers disques : " Le gorille ", " La mauvaise réputation ", " Le petit cheval ",… Le succès est au rendez-vous et Georges Brassens se fait connaître en France et dans le monde entier. En 1965, il compose le titre " Les copains d’abord " pour le film du même nom d’Yves Robert. La chanson participe grandement au succès du film. En 1967, l'artiste reçoit le Grand prix de la poésie de l'Académie française. 

Au total, Georges Brassens écrira et composera 200 chansons dont "Les amoureux des bancs publics", "Les trompettes de la renommée", "Une jolie fleur", "les sabots d'Hélène", "Fernande", "Je me suis fait tout petit",... les incontournables de la chanson française. Il s'est éteint le 29 octobre 1981, une semaine après son soixantième anniversaire. Mais aujourd'hui encore, ses textes sont étudiés en classe et ses messages engagés touchent toutes les générations. 

Inscrivez-vous à la newsletter Vivacité!

Chaque vendredi matin, retrouvez toutes les infos de la chaîne radio proche de vous, avec les invités, les concours, les événements et l’actualité de vos animateurs.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous