Regions Liège

La MADIL : le nouveau projet liégeois pour apprendre à manger local, sain et pas cher

Joëlle Beaujean nous révèle les secrets culinaires des plantes qui nous entourent.

© RTBF/Barbara Schaal

02 juin 2021 à 09:43Temps de lecture2 min
Par Barbara Schaal

Se nourrir sainement, avec des légumes locaux et des plantes fraîchement cueillies : cela n’est pas réservé à ceux qui ont les moyens. C’est en tout cas, le message que compte colporter un nouveau projet de la ville de Liège, du CPAS et de la ceinture Aliment-Terre. La maison de l’alimentation durable et inclusive de Liège vient de voir le jour, la MADIL pour les intimes. Un projet sur 3 ans qui propose des ateliers pour apprendre à cuisiner équilibré, avec des produits locaux ou récoltés soi-même, pour pas cher.​​​

La cueillette en pleine ville

Attrapez votre panier et ouvrez bien vos oreilles, Joëlle Beaujean, l’animatrice du projet, vous emmène. Une balade dans un cadre champêtre en pleine ville, parmi les fleurs colorées et où les effluves des plantes aromatiques viennent caresser vos narines. "Voilà notre amie l’ortie", présente l’animatrice avec enthousiasme. "C’est une plante super connue, qui contient plus de calcium que dans le lait, et plus de fer que dans les épinards."


►►► À lire aussi : Circuit court : pourquoi ne mangeons-nous pas tous des produits Made in Wallonie ?


Sous les pieds se cachent de véritables trésors culinaires. "Nous allons repérer les plantes dans la nature et je vais leur expliquer à quoi elles servent et ce qu’elles peuvent nous apporter", explique la guide. "Par exemple : la bourrache. C’est une planche très décorative avec ses belles fleurs bleues et qui est comestible aussi. Il y a même une petite légende qui nous raconte que quand on en mange sept fleurs d’affilée, on rencontre le prince charmant dans l’année !"

Cueillir et préparer soi-même, c’est ça qui va réduire le coût de notre assiette. "

À table !

"Une fois qu’on a cueilli ce dont a besoin pour préparer le repas, on revient au local pour découper et préparer une assiette équilibrée ensemble." En cuisine les herbes glanées dans le jardin mijotent avec les légumes du coin. Des plats à tendance végétarienne, ajoute Joëlle Beaujean. "La nature est là pour tout le monde, quel que soit votre niveau social. Alors j’espère donner le goût à tout le monde de se réapproprier tout ce que la nature nous donne de façon concrète."


►►► À lire aussi : Quelles plateformes choisir pour manger local ?


La région wallonne a octroyé un financement de 300 000 euros pour une durée de 3 ans à la MADIL. De quoi donner des idées à l’animatrice : "Un autre atelier pourrait aussi être l’apprentissage des graines germées. C’est quelque chose qui ne coûte pratiquement rien et c’est très facile à faire soi-même. Il faut simplement apprendre le b.a.-ba."

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous