Regions

La majorité verviétoise détaille ses projets pour les années à venir

La plaine Peltzer figure parmi les sites appelés à être transformés dans le cadre de la politique intégrée de la Ville.

© Google Maps

22 févr. 2022 à 11:19Temps de lecture3 min
Par Olivier Thunus

Le Conseil communal de Verviers a approuvé hier soir la déclaration de politique communale 2022-2024 de la nouvelle majorité. Un document qui reprend les grands axes de la politique que veut mener la ville dans les différents domaines de sa compétence. Ce document s’articule autour de grands axes que sont la lutte contre la pauvreté, l’adaptation aux catastrophes naturelles, et de manière plus globale aux changements climatiques, ainsi que la participation citoyenne.

Parmi les éléments pris en compte dans cette déclaration de politique communale figurent les suites des inondations. " On veut que l’aménagement du territoire, même à Heusy ou à Stembert, soit pensé en termes de ruissellement par rapport à ce qui peut arriver dans la rivière. Il y a donc toute une réflexion qui est menée suite aux inondations. Par exemple, pour végétaliser davantage les quartiers qui ont été inondés parce que quand il y a plus d’herbes ou d’arbres, l’eau peut rentrer, tandis que quand il y a du béton ou du tarmac, ça ne rentre pas. En plus, on sait que demain les climatologues annoncent des canicules et c’est souvent dans les mêmes endroits, qui sont très denses, avec des hautes maisons, avec du tarmac au sol, que la chaleur risque d’être la plus forte. Donc créer des espaces verts et de la végétalisation dans toutes ces rues va permettre de diminuer la température quand il fera très chaud, et donc on a un bénéfice en termes d’eau et en termes de chaleur en pensant autrement notre ville ", précise la bourgmestre Muriel Targnion.

Participation citoyenne

Parmi les points innovants du document figure celui de mettre en place une véritable politique de participation citoyenne. " Ce que je voulais, c’est qu’on fournisse un outil et une méthodologie qui permette de la vraie participation, et non pas de se retrouver avec des organes dans lesquels on retrouve toujours les mêmes, ou des personnes qui essaient de passer par ce biais-là plutôt que par des responsabilités politiques, ou des mécanismes qui n’étaient pas suivis d’effets. On a maintenant un budget de 100.000 euros dans le cadre de la politique intégrée de la ville, qui va nous permettre de trouver et de construire, avec l’aide d’acteurs extérieurs, des mécanismes de co-construction. Je pense que ça doit être des petites assemblées dans lesquelles on a des panels variés, c’est-à-dire qui peuvent être constitués par le biais de tirages au sort, et qui peuvent également être renforcés par des experts, soit de l’administration, soit d’experts extérieurs également, et surtout à qui on donne un cadre financier à tenir ", détaille Jean-François Chefneux, échevin de la participation citoyenne.

Politique intégrée de la Ville

Autre document ayant été approuvé au Conseil communal, celui relatif à la politique intégrée de la Ville. Il s’agit de traduire en actions un budget de près de 18 millions d’euros octroyé en grande partie par la Région wallonne.

On doit en consacrer un tiers à de la rénovation énergétique, donc là on va rénover de manière forte énergétiquement le Grand Théâtre, l’Harmonie, mais aussi divers bâtiments communaux moins connus. On doit aussi développer un maillage écologiquement fort, et donc aussi passer par la verdurisation de notre centre-ville. Et puis il y a un point important de la politique intégrée de la Ville qui est la cohésion sociale. Là, on a un gros projet qui est, dans la plaine Peltzer, de faire un nouveau bâtiment qui va pouvoir regrouper les associations de Verviers, mais aussi être un pôle pour la jeunesse, pour pouvoir répéter, faire de la musique, etc. Il va y avoir un parc école et la plaine va être complètement rénovée, donc en termes de lieu d’attractivité pour les gens qui habitent en ville et qui n’ont pas d’espace pour se détendre, la plaine Peltzer va devenir un endroit important ", précise encore Muriel Targnion.

JEP du 13/01/2022:

Inondations, 6 mois plus tard : la bourgmestre de Verviers Muriel Targnion fait le point sur les logements inhabitables

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous