RTBFPasser au contenu
Rechercher

Info

La manifestation du monde culturel s’est conclue sur une chorégraphie d’Anne Teresa De Keersmaeker

La chorégraphe belge Anne Teresa De Keersmaeker pose pour une photo pendant une répétition de son spectacle "Work / Travail / Arbeid" au Centre Georges Pompidou à Paris, le 24 février 2016.
27 déc. 2021 à 09:21Temps de lecture1 min
Par Belga

La manifestation du secteur culturel qui se tenait dimanche au Mont des Arts à Bruxelles s’est conclue au terme d’une heure de discours et de performance sur une chorégraphie dirigée par Anne Teresa De Keersmaeker sur un air de Stromae.

Plusieurs milliers de personnes, 5.000 selon la police et 15.000 aux dires des organisateurs ont rallié la capitale pour envoyer un signal clair au monde politique et soutenir le secteur de la culture pour le plus grand bonheur de ce dernier.

"C’est incroyablement réconfortant", a expliqué le directeur artistique du Koninklijke Vlaamse Schouwburg (KVS), Michael De Cock. "'Ça suffit', comme cela a été dit sur le podium. On comprend que cela ne va plus et que les décisions prises ne sont pas cohérentes. Fermer seulement la culture est ridicule", a-t-il poursuivi.

L’incompréhension est grande au sein du monde culturel et la confiance dans les politiques est au plus bas. Le secteur entend voir lever les mesures prises le plus rapidement possible. "J’attends un signal politique et j’attends que quelque chose se débloque très vite. Toutes les mesures sont en place pour recevoir les personnes correctement et en toute sécurité et nous les avons mises en œuvre lors d’une phase précédente de la pandémie", a encore souligné Michael De Cock.

Sur le même sujet

"Silent Legacy" de Maud Le Pladec au Festival "In" d’Avignon : une histoire d’héritages

Avignon 2022

Les thèmes de la folie et de la solitude explorés dans le spectacle "Rocking Chair", à la Ferme de Martinrou

Scène - Danse

Articles recommandés pour vous