L'info de La Première

La marque Patagonia verse ses bénéfices au profit de la protection de l’environnement : greenwashing ou réel engagement climatique ?

La question echo

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

16 sept. 2022 à 09:21 - mise à jour 16 sept. 2022 à 11:30Temps de lecture1 min
Par Théa Jacquet sur la base d'une interview de Sophie Brems

Avoir la planète Terre pour unique actionnaire, est-ce possible ? C’est en tout cas ce que prétend la marque de vêtements de sport Patagonia avec son nouveau slogan. Concrètement, plutôt que la vendre ou l’introduire en Bourse, le propriétaire de l’entreprise a décidé de redistribuer la totalité des bénéfices, environ 100 millions de dollars par an, à deux entités sans but lucratif, dédiées à la protection de l’environnement.

Pour le journaliste à L’Echo Maxime Paquay, il ne s’agit là non pas de greenwashing en essayant de "faire coller un storytelling avec des valeurs en vogue", mais bel et bien du reflet de "ce que la boîte met en œuvre depuis des décennies".

"Yvon Chouinard, son fondateur, qui a 83 ans et qui est une sorte de milliardaire malgré lui, est un patron comme les autres et il n’a d’ailleurs jamais voulu en être un", indique-t-il au micro de Matin Première pour La Question Écho.

L’absence de norme commune

Si "les 50 plus grandes entreprises belges font de très nets progrès dans leurs engagements pour réduire les émissions de gaz à effet de serre" – et ce, même dans des secteurs considérés comme de gros pollueurs -, c’est loin d’être le cas à plus grande échelle.

Alors que les entreprises cotées en Bourse ou qui ont plus de 250 employés se doivent de publier des rapports détaillés sur leurs émissions et efforts de réduction, il n’existe aucune norme commune. Et c’est précisément là que le bât blesse. Pour cette raison, la marque Patagonia "incarne à la fois une réussite commerciale très forte et la défense sincère de valeurs", selon Maxime Paquay, qui espère que cette position montrera le chemin pour les autres entreprises.

Sur le même sujet

Le greenhushing, l'exact opposé du greenwashing

Ecologie

"Cobalt : l’envers du rêve électrique" : une enquête édifiante sur ce minerai tant convoité

La Une

Articles recommandés pour vous