RTBFPasser au contenu

Quel Temps!

La météo au service des gamers

Quel Temps ! - La météo dans les jeux vidéos

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Une manette de jeu dans la main, la souris de sa borne de montage dans l’autre, Sébastien parcourt les différents niveaux de " Ary et le secret des saisons ", un jeu d’aventure rythmé par les intempéries et autres aléas du climat. En créant ce jeu, Sébastien et son équipe du studio indépendant Exiin ont bien compris que la météo joue un rôle clé dans l’immersion des joueurs.

Modéliser la météo pour favoriser le gameplay

Le gameplay, c’est la façon dont on joue aux jeux vidéo. Chaque jeu aura son identité propre, avec un scénario et une prise en main propres à chacun. Au fil des années, la technologie autour des jeux vidéo a évolué au point de pouvoir y intégrer toutes sortes de détails graphiques. C’est là que la météo prend toute son importance. En modélisant des blocs de glace, de la boue ou même du vent, les développeurs peuvent guider les joueurs dans certaines directions. Encore mieux, ils peuvent les faire interagir avec ces éléments pour débloquer des chemins ou des ressources. Une performance qui provoque directement un sentiment d’immersion totale pour les joueurs.

Du réalisme, mais pas trop

La météo au service des gamers
La météo au service des gamers Thomas COENEN
Du réalisme mais pas trop

Evidemment, créer des conditions climatiques de toutes pièces pour les besoins d’un jeu demande beaucoup de technique et surtout de la créativité. L’objectif n’est pas de reproduire des détails physiques aussi réalistes que dans les films. Au contraire, pour renforcer l’impression de pluie, des traits grossiers qui tombent en abondance sur les personnages incarnés par le joueur favoriseront beaucoup plus la sensation de dynamisme et les émotions recherchées. Comme Sébastien l’explique, vouloir être trop fidèle à la réalité est souvent contre-productif. L’important est avant tout de faire comprendre au joueur l’intention derrière la présence de pluie ou de gros flocons de neige lors d’une mission hivernale à remplir.

Un ensemble qui va au-delà de l’image

La démarche ne s’arrête pas à reproduire visuellement les caractéristiques météorologiques. Un bon jeu vidéo prendra en compte l’ensemble de ce que ces notions peuvent inspirer aux joueurs. C’est pourquoi le travail du son aura aussi toute son importance. Dans " Ary et le secret des saisons ", lorsque le personnage court dans la neige, les bruits de pas sont bien présents et renforcent la sensation de courir avec. Il en va de même au printemps, les bruits évoquant les cris d’oiseaux et du vent renforcent un peu plus l’immersion. Sébastien va même plus loin. Les musiques qui accompagnent chaque niveau du jeu ont été créées par un orchestre en fonction des saisons.

Les jeux vidéo, un univers multidisciplinaire

Les jeux vidéo, un univers multidisciplinaire

Ils sont nombreux les métiers à exercer dans le monde du jeu vidéo. Il y a les développeurs comme Sébastien, bien sûr, mais aussi bien d’autres. On pourrait les comparer aux métiers du cinéma : il y a des scénaristes, des directeurs photos, des animateurs et même des acteurs qui reproduisent les dialogues. Autant de variété de compétences qui font du jeu vidéo un univers multidisciplinaire et artistique, qui se vit à fond, et à tout âge.

Sur le même sujet

09 mai 2022 à 04:22
2 min

Articles recommandés pour vous