RTBFPasser au contenu
Rechercher

Santé & Bien-être

La méthode HEAL, pour s'entraîner au bonheur

La méthode HEAL, pour s'entraîner au bonheur.
24 janv. 2022 à 09:00Temps de lecture1 min
Par RTBF avec AFP

Peut-on travailler à se rendre heureux ? Selon des chercheurs américains, si une personne se concentre sur des émotions positives, elle voit son niveau de bonheur augmenter. Les chercheurs ont donc développé la méthode HEAL.

 

Le bonheur est un muscle qui s'entretient

Le bonheur est-il inné ? À en croire les spécialistes, il serait le fruit d'un entraînement quotidien. Si les Finlandais seraient le peuple le plus heureux du monde sans faire d'effort, se sentir bien dans ses baskets serait plus ardu pour d'autres. 

Vous attendez impatiemment un évènement, un anniversaire, un voyage, la visite d'un proche ? Bref, une expérience où vous êtes sûr de passer un bon moment. Pourtant, une fois sur place, le résultat est décevant. Au lieu de rire ou de profiter pleinement, votre esprit divague et s'égare dans le travail et les tracas du quotidien. De ce moment tant attendu, vous gardez un sentiment mi-figue, mi-raisin. 

Le bonheur serait, comme toute matière scolaire, le résultat d'un apprentissage et d'une pratique au quotidien.

Une méthode en quatre étapes

Pour garder le moral en toutes circonstances (ou presque), une méthode a vu le jour, la méthode HEAL. Les chercheurs de l'université de Californie à Berkeley on mit au point une méthode en quatre étapes pour booster ses sentiments positifs. Selon les spécialistes, se concentrer sur les émotions positives permet de créer une "spirale ascendante" et donc d'améliorer le bonheur.

L'idée est de vivre et profiter des moments et de les faire durer plus longtemps.

La première étape est de vivre une expérience positive. Elle peut être vécue physiquement, lors d'un évènement par exemple. Il peut aussi s'agir d'une expérience, mentale, notamment via le souvenir d'un bon moment.

La deuxième étape consiste à laisser vivre cette expérience en vous le plus longtemps possible. Vous pouvez aussi "réviser à la hausse" vos émotions pour en accentuer les effets. 

La troisième étape permet d'intérioriser l'expérience, pour qu'elle soit ancrée en vous. Méditez sur cette expérience et les bienfaits émotionnels que vous pouvez en retirer.

La quatrième étape demande un effort supplémentaire, celui de relativiser les pensées négatives. Être angoissé par des événements ne doit pas vous priver de petits plaisirs du quotidien. 

Sur le même sujet

Le bonheur des Belges est influencé par leurs amitiés

Psychologie

Et si le bonheur s'apprenait à l'université ?

Psychologie

Articles recommandés pour vous