Regions

La microbrasserie Saint-Lazare, d’une simple passion à la consécration

Jean-Philippe Mottoul au cœur des ateliers de la brasserie Saint-Lazare

© Tous droits réservés

29 nov. 2021 à 08:16Temps de lecture2 min
Par Thomas de Brouckère

Installée au cœur d’une ruelle de Nimy dans les faubourgs Saint-Lazare, la brasserie passerait presque inaperçue, au contraire de ce qui y est fabriqué. Jean Philippe Mottoul, le fondateur, est à la manœuvre. C’est lui qui crée les recettes de chacune de ses bières. Ce qui n’était qu’un hobby dans un premier temps, s’est peu à peu transformé en passion et maintenant en métier à temps plein : "Je suis biochimiste de formation, j’ai ensuite été informaticien et j’ai alors commencé à faire ma bière dans mon garage comme beaucoup de gens. Je la faisais pour les copains lors du Doudou par exemple. Et puis un jour, un collègue m’a dit : "Ta bière elle est bonne, on va la vendre", c’est comme ça que ça a commencé", explique Jean-Philippe.

L’aventure de la brasserie Saint-Lazare débute donc en 2015 grâce à Jean-Philippe et quelques copains qui lancent la société. Six ans plus tard, leurs bières sont primées dans des concours internationaux : "En 2019 nous avons déjà eu un prix pour l’IPA mais la semaine dernière, cette même IPA a reçu une médaille d’or au concours international "Brussels Beer Challenge".

Les deux bières de la brasserie Saint-Lazare primées lors du "Brussels Beer Challenge".
Les deux bières de la brasserie Saint-Lazare primées lors du "Brussels Beer Challenge". © Tous droits réservés

L’IPA revisitée

Son nom c’est la BSL006 du numéro de la recette (presque toutes les bières de la brasserie sont baptisées du numéro de leur recette). "C’est une IPA (Indian Pale-Ale) à 6,5° donc elle n’est pas très forte. Les IPA sont plutôt des bières qui viennent des États-Unis. Il y a quelques siècles, lorsque les Anglais prenaient la mer pour aller vers le nouveau monde, ils remplissaient les tonneaux de bière de houblon et donc ces tonneaux donnaient énormément d’amertume et de floralité. Pour la 006, le principe est le même. On met beaucoup de houblon dans les fermenteurs de façon à infuser tout l’arôme dans la bière. On se retrouve donc avec une bière très amère et florale, ce qui est spécifique des IPA", raconte Jean-Philippe.

© Tous droits réservés

La bière au nom de préfixe

Mais la 006 n’est pas la seule bière de Jean-Philippe Mottoul récompensée lors du concours bruxellois : "Il y a aussi la "065" qui a reçu une médaille d’argent. Elle s’appelle 065 en référence au préfixe téléphonique de la région de Mons. Nous la créons en collaboration avec le collectif "Made In Borinage". Là, on est plutôt sur un style saison et même saison moderne. Dans le Hainaut, les bières saisons sont très à la mode. Celle-ci est assez classique sauf que j’ai procédé de la même façon que pour la "006", j’ai ajouté un peu de houblon dans le fermenteur pour lui donner une aromatique supplémentaire". Jean-Philippe n’en dira pas plus pour ne pas dévoiler tous ses secrets.

Deux bières primées qui ne sont pas les seules productions de la brasserie. En tout, c’est une dizaine de bières que commercialise Jean-Philippe. Des produits encore méconnus par les amateurs de bière de la région mais que l’on retrouve dans de plus en plus d’établissements de la région montoise.

Les productions de la brasserie Saint-Lazare.
Les productions de la brasserie Saint-Lazare. © Tous droits réservés

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous