RTBFPasser au contenu
Rechercher

L'Internet Show

La moitié des jeunes pratiquent le sexting

Envoyer un message ou une photo coquine pour exciter son partenaire à distance, c’est devenu une nouvelle manière de s’aimer, en particulier pour les jeunes entre 16 et 30 ans.

Diffusée le jeudi 5 mai, l’Internet Show a consacré une grande émission au phénomène du sexting et des nudes. Pour l’occasion, la rédaction a réalisé un grand sondage en ligne auprès d’un échantillon représentatif de 1000 francophones (étude menée entre le 18/03 et le 25/03 par iVOX. Marge d’erreur de 3,02%).

Le sexting, une nouvelle manière de se chauffer

49% des jeunes ont déjà envoyé un sexto et 59% en ont déjà reçu. Un phénomène générationnel quand on compare ces chiffres avec la moyenne des francophones. 26% des personnes interrogées ont déjà envoyé un sexto et 35% des francophones en ont déjà reçu. Qu’ils soient célibataires ou en couple, un jeune sur deux pense qu’envoyer des sextos est positif pour les relations amoureuses et un quart des 16/30 ans ont déjà fait l’amour virtuellement.

Sexter c’est tromper ?

5% des francophones ont déjà échangé des sextos avec quelqu’un d’autre que leur partenaire. Mais pour 67% des jeunes, envoyer des sextos à une personne différente de leur amoureux.se, c’est tromper. Pour faire monter le désir, on peut s’envoyer des mots mais aussi des photos. 42% des jeunes ont déjà envoyé un nude et 49% des 16/30 ans en ont déjà reçu.

Les dick picks et le chantage aux nudes

Comme pour toute relation, le climat de confiance est essentiel lorsqu’on s’envoie des messages coquins. Un jeune sur deux ne montre presque jamais son visage lorsqu’il envoie un nude. Une manière de se protéger car 22% des jeunes qui pratiquent le sexting ont déjà été victimes de chantage au nude. 9% des hommes qui reçoivent des photos intimes les ont déjà transmises à d’autres personnes sans le consentement de la personne apparaissant sur la photo… Tout aussi interpellant, 51% des femmes qui reçoivent des nudes en ont déjà reçu de manière non consentie. C’est ce qu’on appelle une dick pick.

Dans cet épisode de l’Internet Show, Lufy et Enzo abordent tous les résultats de cette grande enquête en compagnie de Marie Tapernoux, sexologue et thérapeute de couple et de Laurane Wattecamps, sexologue à l’initiative du compte insta @sexplique_moi.

Pour revoir L’Internet Show sur le phénomène du sexting et des nudes, c’est disponible ici !

L'Internet Show

Spéciale sexting et nudes

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous