Décès d'Elizabeth II

La mort d'Elizabeth II ouvre une longue période de deuil pour les Britanniques

Deuil national au Royaume Uni après la mort d’Elizabeth II, le 8 septembre 2022.

© Getty Images – Richard Baker

La proclamation de Charles III d’Angleterre est intervenue après la mort d’Elizabeth II marquant une période de deuil national ayant débutée ce vendredi et s’achevant le jour des funérailles. La famille de la reine défunte, elle, observera le deuil sept jours supplémentaires. Mais au fond, que signifie cette période de deuil national entamée par 96 coups de canon tirés ce vendredi, de Londres à Belfast ?

© Tous droits réservés

L’organisation des obsèques de la reine d’Angleterre est tout sauf une improvisation. Tout l’inverse même. Le gouvernement britannique et Buckingham Palace éprouvent des scénarios depuis des années déjà. En 2017, le journal The Guardian publie les détails du scénario baptisé London Bridge is down dont les plans sont détenus par les seuls gouvernement, Buckingham Palace et la BBC, pièce importante du dispositif.

Un dress code a été décidé : les présentateurs qui ont annoncé la mort de the Queen ont porté des costumes noirs et des cravates noires (l’article du Guardian ne fait pas référence à l’éventualité d’une présentatrice). Les programmes se sont arrêtés et ont fusionné pour donner l’information.

"L’opération London Bridge is down prévoyait une série de choses mais le Royaume Uni va plus loin. Le tour cycliste de Grande Bretagne a été arrêté, les matches de football ont été reportés, tout comme ceux de rugby et de hockey… C’est tout à fait exceptionnel. Ça va bien au-delà de ce qui avait été communiqué à la presse en 2017, ce qui signifie que l’émotion populaire a conduit à ce type de décisions. Je suis par exemple frappé par la décision de la Banque d’Angleterre de reporter d’une semaine ses décisions qui ont pourtant un impact économique important", explique le professeur d’histoire de l’UCL Vincent Dujardin.

© Getty Images – Richard Baker

Décision étonnante de la Banque d’Angleterre

La Banque d’Angleterre a en effet annoncé vendredi que sa réunion de politique monétaire, dont la décision devait être publiée jeudi, allait être décalée d’une semaine en raison du décès de la reine Elizabeth II : "Etant donné la période de deuil national au Royaume-Uni, la réunion de septembre 2022 du Comité de politique monétaire a été retardée d’une semaine. La décision sera annoncée le 22 septembre à midi", annonce la Banque dans un communiqué.

Les affaires continuent en revanche à la Bourse de Londres, qui fonctionnait normalement vendredi, même si le London Stock Exchange va interrompre ses opérations lors d’une journée de deuil national pour l’enterrement de la monarque.

Le monde des affaires

Plus largement encore, le monde des affaires britannique rend hommage à Elizabeth II : les grands magasins sont fermés, les horloges décalées et les réunions reportées. Les emblématiques grands magasins Selfridges et Liberty, ou encore la chaîne de vêtements French Connection dans le quartier d’Oxford Street, cœur marchand de Londres, sont restées fermés vendredi "par respect" pour la monarque. Selfridges a aussi gardé ses portes closes à Manchester et à Birmingham, avant de rouvrir samedi.

Fortnum and Mason, fournisseur de thé de la famille royale, a de son côté baissé son drapeau, comme beaucoup de sièges d’entreprises, et arrêté l’horloge sur la façade de son magasin phare de Piccadilly, à quelques pas du palais royal de Buckingham. Les boutiques de souvenirs alignées derrière le palais en revanche font de bonnes affaires.

À quelques jours de la semaine de la mode londonienne, les organisateurs ont appelé leurs participants à rester sobre et oublier fêtes et autres cocktails pendant la période de deuil, même si l’événement est maintenu. La "très British" maison de prêt-à-porter de luxe Burberry a tout de même choisi d’annuler son défilé, comme le créateur Raf Simons.

Cheminots et postiers, dont le mouvement de grève face à l’inflation à plus de 10% au Royaume-Uni, la plus élevée du G7, se poursuit depuis des semaines, ont pour leur part annoncé qu’ils interrompaient les débrayages jusqu’à nouvel ordre.

Last but not least, ce deuil national est aussi l’occasion pour chaque Britannique de se rendre au château de Balmoral, à celui de Windsor ou au palais de Buckingham pour se recueillir. Les bouquets de fleurs et les mots adressés à la reine défunte s’accumulent désormais devant les grilles du palais de Buckingham dans un dernier hommage à The Queen.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous