Espace

La Nasa révèle les sites candidats à l’alunissage pour le retour des astronautes sur la Lune

© HUM Images / Getty Images

23 août 2022 à 16:00Temps de lecture3 min
Par Chloé Rosier

La Nasa présente la liste des potentiels lieux d’alunissage pour sa mission Artemis III.

La mission Artemis est à quelques jours du décollage. Après des années d’attente et des décennies que l’Humain n’a pas posé le pied sur notre satellite naturel, la Nasa annonce dans un communiqué les différents endroits qui pourraient accueillir le futur engin spatial, transportant normalement la première femme et la première personne de couleur à marcher sur la Lune.

Le prochain lancement sera un vol d’essai sans équipage, autour de la lune. La capsule Orion aura une mission de 42 jours pour faire le tour de la lune et revenir sur Terre.

Il faudra attendre au moins 2025 pour espérer voir un être humain refouler le sol lunaire. Souvenez-vous, la Lune est restée immaculée depuis la mission Apollo 17 de la NASA en 1972, bien que le rover chinois Yutu 2 s’y balade depuis 2018.

Si Artemis III n’existera pas avant 2025, la Nasa a déjà une liste des zones potentielles d’atterrissage des astronautes dans le cadre de la mission.

Quelles régions candidates à l’alunissage ?

© NASA

Dans chaque région de la Lune, il existe plusieurs sites de débarquement potentiels. Chacune des régions présélectionnées présente un intérêt scientifique. La NASA travaillera avec la communauté scientifique au travers de conférences et d’ateliers, dans les mois à venir, pour discuter des mérites de chaque région et, ainsi, choisir celle qui a le meilleur potentiel.

L’agence travaillera également avec SpaceX pour confirmer les capacités d’atterrissage de Starship et changer les options en conséquence. "La sélection de ces régions signifie que nous nous rapprochons d’un pas de géant du retour des humains sur la Lune pour la première fois depuis Apollo", a déclaré Mark Kirasich, administrateur associé adjoint de la division de développement de la campagne Artemis au siège de la NASA à Washington.

Pour l’instant, la Nasa a identifié 13 régions de 15 km² proches du pôle Sud lunaire candidates pour Artemis III, le pôle Sud étant une zone qui propose des régions ombragées en permanence, riches en ressources et en terrain inexploré par l’homme.

Des zones sombres jusque-là inexplorées par les humains et qui jettent les bases de futurs séjours à long terme.

L’ombre permettra à l’équipage de rester longtemps en dehors du vaisseau (moonwalk) pour collecter des échantillons et mener des analyses scientifiques. Le but étant de collecter des informations sur la profondeur, la distribution et la composition de la glace d’eau qui ont été confirmées au pôle sud de la Lune.

Loading...

La NASA a identifié les régions candidates suivantes pour un atterrissage lunaire Artemis III :

  • Jante Faustini A
  • Pic près de Shackleton
  • Connexion Ridge
  • Connexion Ridge Extension
  • de Gerlache Jante 1
  • de Gerlache Jante 2
  • Massif de Gerlache-Kocher
  • Haworth
  • Massif Malapert
  • Plateau de Leibnitz Beta
  • Nobile Jante 1
  • Nobile Jante 2
  • Jante Amundsen

Quelles conditions pour le choix d’un site d’alunissage

© Ted Soqui / Getty Images

Ces 13 sites ont tous des caractéristiques géologiques intéressantes et offrent des options d’atterrissage pour toutes les opportunités potentielles de fenêtres de lancement. De plus, l’équipe en charge de sélectionner la zone d’alunissage, a évalué la capacité à s’alunir en toute sécurité, avec des critères tels que la pente du terrain, la facilité de communication avec la Terre et les conditions d’éclairage.

"Plusieurs des sites proposés dans les régions sont situés parmi certaines des parties les plus anciennes de la Lune et, avec les régions ombragées en permanence, offrent la possibilité d’en apprendre davantage sur l’histoire de la Lune à travers des matériaux lunaires jusque-là non étudiés", explique Sarah Noble, responsable des sciences lunaires d’Artemis pour la division des sciences planétaires de la NASA.

Les 13 régions en lice permettent un accès continu à la lumière du soleil pendant une période de 6,5 jours, la durée prévue de la mission Artemis III. Un "accès à la lumière du soleil est essentiel pour un séjour de longue durée sur la Lune car il fournit une source d’énergie et minimise les variations de température", éclaircit la Nasa.

Il faudra encore attendre avant de savoir où le prochain homme ou la première femme marchera sur la Lune.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous