RTBFPasser au contenu
Rechercher

C'est vous qui le dites

La nouvelle taxe va-t-elle vous faire fuir les aéroports belges ?

03 févr. 2022 à 10:29Temps de lecture1 min
Par C'est vous qui le dites

Le patron de l’aéroport de Charleroi craint que des passagers aillent voir ailleurs à cause de la nouvelle taxe. L’année dernière, il a été décidé que les vols au départ de la Belgique allaient être visés par une taxe supplémentaire pour favoriser d’autres moyens de déplacement. Dans un premier temps, elle ne devait concerner que les vols pour des destinations à moins de 500 km à vol d’oiseau, finalement, elle touchera tous les vols avec un montant allant de 2 à 10 euros par billets. En interview dans La Libre Belgique ce matin, Philippe Verdonck, le CEO de l’aéroport de Charleroi, explique que le risque est de voir certains passagers dire qu’ils vont aller voir ailleurs et que des compagnies réduisent leur offre et donc les revenus pour l’aéroport.

Cette nouvelle taxe va vous faire fuir les aéroports belges ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

Belgaimages

"Ça ne me dérange pas"

Pascal, un auditeur de Marcinelle, est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "Je suis parti en Croatie l’année passée, si j’avais dû payer 10 euros de plus sur un voyage à 1330 euros, ça ne m’aurait pas dérangé. S’il y a une taxe de 10 euros sur des billets vraiment pas cher, ça ne fait aucune différence pour moi. Celui qui peut se permettre de prendre l’avion n’aura aucun souci à mettre un supplément de 2 à 10 euros."

© Tous droits réservés

"C’est chercher de l’argent"

Le débat se termine à Namur avec Robin, d’un autre avis : "Je ne pense pas que ça videra les aéroports belges, ce type de montant n’empêchera pas les gens de voyager. Ce qui me fait réagir, c’est l’argument. Au départ, la taxe était prévue pour les vols de moins de 500 km, il y avait une vraie logique pour privilégier les trajets en trains. Maintenant, c’est vraiment chercher de l’argent. Si on voulait privilégier les transports en commun alternatifs, on les rendrait plus intéressants et moins chers que l’avion. Pour certains ménages, passer de 100 à 110 euros, ça peut être dur."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Sur le même sujet

Covid et prix du kérosène : quels sont les impacts pour voyager ?

Le 6/8

Découvrez les 20 nouvelles destinations proposées par Ryanair depuis la Belgique

Voyages

Articles recommandés pour vous