RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

La panne électrique de quatre jours à Francorchamps n’était pas due aux panneaux solaires

Le générateur n’est pas compatible avec les panneaux photovoltaïques. Lorsqu’il est utilisé lors d’une panne d’électricité, les panneaux ne peuvent plus fonctionner.

Depuis dimanche après-midi et jusqu’à ce jeudi, une partie du village de Francorchamps a été déconnectée du réseau électrique. Un générateur de secours a été déployé pour permettre de fournir du courant aux ménages concernés mais ceux-ci se sont interrogés. Cette coupure du réseau n’était-elle pas due à la présence dans le quartier de nombreux panneaux photovoltaïques fonctionnant à plein rendement sous le soleil ?

Petit résumé de la situation avec Evelyne, une habitante du quartier : " Ça s’est coupé dans l’après-midi de dimanche et l’électricité a été remise dans une partie du village grâce à un générateur. Apparemment, c’est la cabine qui est juste en face de chez moi qui aurait lâché. On a essayé de recouper les informations avec les voisins et ce qu’on a tous constaté, c’est que bien que l’électricité soit revenue, les panneaux photovoltaïques ne fonctionnaient plus. Ils affichaient un message d’erreur ", explique-t-elle.

D’où l’interrogation sur les panneaux photovoltaïques. Mais comme l’explique Laetitia Naklicki, responsable de la communication de Resa, la confusion était facilement compréhensible : " C’est un transformateur qui a surchauffé. Un groupe électrogène a été placé, le temps qu’on répare ce poste réseau, et en plaçant le groupe, les panneaux photovoltaïques ne peuvent plus rejeter de l’énergie dans notre réseau. Le réseau Resa est en fait déconnecté et reconnecté à un groupe électrogène qui, en effet, ne permet pas d’injecter de l’énergie ", précise-t-elle.

Les générateurs ne supportent tout simplement pas l’électricité produite par les panneaux. Tout est cependant rentré dans l’ordre ce jeudi et les panneaux ont pu recommencer à fonctionner. Mais il est vrai que dans des quartiers où de nombreuses maisons sont équipées de tels panneaux, des surtensions peuvent arriver. Des solutions peuvent alors rapidement être mises en place par le gestionnaire de réseau : " Il y a des solutions à très court terme. En gros, si on prend l’image d’une autoroute, les ménages sont sur la bande de gauche, et on ouvre aussi la bande de droite pour fluidifier la circulation. C’est un peu la même chose au niveau des installations : on les change de phase sur notre réseau. Il y a aussi des modifications qui peuvent se faire dans nos cabines, et une fois que ces deux modifications ont été faites, si le résultat n’est pas suffisant, alors on doit réfléchir à des investissements plus conséquents sur notre réseau. Des investissements qui doivent entrer dans des plans pluriannuels d’investissements pour faire vraiment des modifications beaucoup plus importantes sur notre réseau. Il existe quelques points noirs en province de Liège mais généralement, avec les interventions que l’on fait à court terme, cela permet de résoudre le problème ", confirme Laetitia Naklicki.

Articles recommandés pour vous