Santé physique

La parosmie, c'est quoi ?

La parosmie, c'est quoi ?

© Khosrork - Getty Images/iStockphoto

18 avr. 2022 à 13:00Temps de lecture1 min
Par RTBF avec AFP

Si le Covid-19 engendre des conséquences beaucoup plus graves, on ne peut pas nier qu'il a mis l'odorat des personnes infectées à rude épreuve. Il a d'abord été question d'anosmie, un mot qui a fait couler beaucoup d'encre dès le début de la pandémie et qui se caractérise par une perte de l'odorat. Un autre terme a fait ensuite son apparition : la parosmie.

Quand les odeurs préférées donnent la nausée...

Certains parlent également de "fantosmie" pour faire écho à des odeurs fantômes, une "hallucination olfactive" comme le disent certains professionnels de santé, qu'il faut pourtant distinguer de la parosmie. La première est bel et bien une hallucination olfactive.

La seconde est une déformation de la perception olfactive au moment où le sujet est confronté à une odeur et généralement, l'odeur ressentie est désagréable.

La parosmie est une "perversion de l'odorat caractérisée par une perception sensorielle ne correspondant pas à la stimulation. Par exemple, un parfum est perçu comme une odeur fétide", indique le dictionnaire Larousse. Les témoignages de personnes ayant contracté le Covid-19 vont dans ce sens, évoquant des odeurs de métal, de fumée de cigarette, voire de déchets.

Pour faire simple, imaginez-vous face à votre repas préféré ou face à un verre de vin que vous humez avec délectation sans pouvoir percevoir les odeurs qui vous font tant envie d'ordinaire. A la place, vous percevez une odeur qui vous donne un haut-le-cœur.

Une rééducation olfactive peut s'avérer nécessaire

Si la parosmie ne touche qu'une minorité des patients infectés par le Covid-19 (environ 10% au regard de plusieurs études), les témoignages ne cessent de se multiplier sur les réseaux sociaux.

"La parosmie après le Covid-19 n'est pas une blague. Certains aliments ont un goût chimique, pour moi, maintenant", constate une utilisatrice de Twitter. Odeurs d'ail, de gaz, de rouille, de déchets, de cigarette voire même de produits ménagers figurent parmi les principales perceptions mentionnées par les personnes qui ont développé une parosmie.

Pour faire face à ce symptôme, qui peut durer de quelques jours à plusieurs mois, les professionnels de santé préconisent une rééducation olfactive.

Sur le même sujet

Covid : une appli vous aide à retrouver l'odorat

Santé physique

Le "training olfactif", un entraînement pour récupérer l'odorat après une infection par le Covid-19

Santé physique

Articles recommandés pour vous