Icône représentant un article video.

Vidéo

La pénurie de médecins s'améliore mais reste problématique : "On devrait forcer les jeunes à faire un stage en milieu rural"

17 juil. 2022 à 13:23Temps de lecture3 min
Par Maud Wilquin sur base du reportage de Benjamin Verpoorten

La pénurie de médecins s'améliore en Belgique mais n'est pas encore complètement derrière nous. En Wallonie, 132 communes, soit près d'une commune sur deux, sont toujours en pénurie. En Belgique, on estime qu'il manque encore 360 médecins généralistes.

Et le manque concerne essentiellement les communes rurales. "Nous sommes trois médecins pour une population de 3.000 habitants à Trois-Ponts mais en zone rurale, nous ne nous limitons pas à la commune dans laquelle se trouve notre cabinet", avance Alberto Parada, médecin généraliste à Trois-Pont de garde à Grand-Halleux. "Nous avons aussi des habitants qui habitent communes très éloignées." Et cela impacte le temps que les médecins ont à passer avec leur patient. "Si je suis à Bruxelles et que je dois voir cinq patients, je les aurai vu facilement dans l'après-midi puisque je vais me déplacer très peu. Par contre en zone rurale, le temps nécessaire pour voir ces 5 patients va être multiplié par 5 ou 10 puisqu'il peut y avoir des déplacements de 40 minutes." 

Pour tenter d'attirer de nouveaux docteurs, des communes telles que Lierneux construisent de nouvelles maisons médicales. Mais malgré ces efforts, les candidatures se font rares. "Je crois que l'on devrait forcer des jeunes médecins à venir faire un stage en milieu rural, dans la campagne, pour se rendre compte que finalement c'est pas si mal", réagit alors le bourgmestre de Lierneux, André Samray (Les Engagés).

Mais il y a un autre problème. Cette année, seuls 333 nouveaux étudiants sont admis en étude de médecine. Et ces jeunes ne finiront pas tous médecins généralistes.

Sur le même sujet

Coronavirus en Belgique : "Un débat doit s'ouvrir sur le nombre d'heures prestées par les médecins" d'après Pedro Facon

Coronavirus

Soins de santé : six médecins généralistes francophones sur dix refusent de nouveaux patients

Belgique

Articles recommandés pour vous