Entrez sans frapper

"La période que l’on est en train de vivre, c’est la revanche des cons" lâchait récemment Jean Teulé

Entrez sans frapper

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Jean Teulé, romancier et auteur de BD français, nous a quittés ce 18 octobre. Entrez Sans Frapper l’a reçu six fois dans l’émission pour ses livres Héloïse, ouille !, Comme une respiration..., Entrez dans la danse, Gare à Lou !, Crénom, Baudelaire ! et Azincourt par temps de pluie. Séquence hommage.

J’ai été particulièrement marqué par les attentats.

L’auteur expliquait que bon nombre de ses amis ont été tués lors des attentats de Charlie Hebdo. A la suite de cet effroyable évènement, Jean Teulé a décidé de répondre par des éléments positifs : de la douceur, de l’espoir, du calme pour éviter l’horreur et tenter d’être un peu heureux. Donc pour effacer un peu tout ce malheur, il décide d’écrire un recueil de quarante nouvelles où il demande à des gens de raconter des épisodes de leur vie qui ont mal débuté mais qui se sont bien terminés.

Par exemple, Jean Teulé partage une de ces nouvelles qui s’intitule une enveloppe. Il y raconte que plus jeune, il était nul à l’école et  a été dirigé vers l’option de mécanique auto. Un de ses professeurs trouvait cela étonnant car il était très bon en dessin. Ce même professeur lui explique qu’il existe d’excellentes écoles de dessin mais qu’il est difficile d’y entrer car il faut réussir un concours. "Il y a beaucoup d’appelés mais peu d’élus"… Très vite il se décourage à cause de sa situation familiale : son père est ouvrier et sa mère concierge. Il décide donc de continuer ses cours de mécanique auto. Son professeur, qui croit en lui, décide de lui donner des cours gratuitement. Et un jour, en allant à la boite aux lettres, Jean Teulé découvre une enveloppe provenant de la fameuse école de dessin. Et il n’en croit pas ses yeux en découvrant, écrit au tampon rouge sur la  lettre, l’inscription "ADMIS" "C’est l’enveloppe où un jour, j’ai trouvé la clé de ma vie."

La période que l’on est en train de vivre en ce moment c’est la revanche des cons

Dans Entrez Sans FrapperJean Teulé racontait également que pour chaque nouvelle sortie de livre, il en faisait la promo mais tout le reste du temps. Il reste chez lui, il ne voit plus personne il est juste avec ses livres et il est détaché du monde. Une vie ascétique qu'il justifie par un retour au puritanisme : "On ne peut plus rien faire on ne peut plus rien dire. La moindre connerie ça devient des trucs de dingues sur les réseaux sociaux. D’ailleurs, je ne suis pas sur les réseaux je n’ai pas de compte Twitter, ni Instagram, rien !"

Pour Jean Teul, à l’époque, tout s’ouvrait avec mai 68 par exemple. Maintenant, tout est en train de se refermer comme si c’était 'naturel'. "C’est un mouvement de balancier, ça va dans un sens et puis ça bascule et ça retourne dans l’autre et on retourne dans une période bien con, mais je crois que le balancier va retourner dans l’autre sens, comme si c’était un mouvement naturel de balancier."

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous