RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Luxembourg

La Petite Plante à Musson, innove pour sa récolte de fonds

La Petite Plante à Musson
01 sept. 2020 à 10:42 - mise à jour 01 sept. 2020 à 10:42Temps de lecture2 min
Par Philippe Herman

La Petite Plante à Musson, c'est une institution qui héberge 24 personnes adultes polyhandicapées, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 et emploie une cinquantaine de personnes. Chaque année en septembre, la Petite Plante récolte des fonds via son "opération-choco", importante pour permettre de boucler le budget. Mais cette année, l'opération change de cap puisque l'institution s'associe à un artisan chocolatier, François Deremiens de Chiny, pour proposer des produits originaux. Un changement que nous explique le vice-président de la Petite Plante et coordinateur de l'opération René Masson :

"Si on retourne 15 ans en arrière on avait les friscos, mais oublions cela, on a eu ensuite les produits d'une multinationale, qui n'étaient plus considérés comme des produits sains, et donc on a bien vu que si on voulait atteindre notre objectif, pour soutenir la Petite Plante, il fallait une autre proposition. Et donc c'est suite à cela que je me suis rendu chez François Deremiens que je connais depuis 20 ans, dont je connais la qualité des produits, et nous avons mis au point une gamme de produits de saveurs, qui respecte l'environnement, et qui permet d'arriver à cet objectif d'avoir un produit sain, avec moins de sucre et des graisses de qualité, pas de l'huile de palme."

Et avec François Deremiens qui produit tout de A à Z depuis la fève de cacao, la Petite Plante propose un voyage autour des saveurs :

"On va avoir un chocolat du Costa Rica, cultivé de manière traditionnelle, ensuite on aura en voyageant, des saveurs des Philippines et du Congo. Aujourd'hui on achète du cacao dans tous les pays de la ceinture équatoriale, souvent Amérique Centrale et Amérique du Sud parce qu'ils ont plus de caractère. Après on ne ferme jamais la porte à d'autres endroits comme l'Inde, la Papouasie, parce qu'on cultive le cacao dans des pays qu'on ne soupçonne même pas."

Aucun cas de covid à signaler à la Petite plante, mais crise sanitaire oblige, la petite Plante a demandé l'autorisation de prolonger son opération "choco" durant le mois d'octobre 2020 :

"Quand on a demandé les autorisations, on savait qu'on ne serait pas encore sorti de cette crise, et donc nous avons pris les devants et demandé les autorisations du 1er septembre au 31 octobre, au lieu de simplement un mois. Et d'un autre côté nous avons pris contact beaucoup plus tôt avec nos vendeurs, en juin et juillet, pour évaluer les contraintes auxquelles faire face, et établi un petit groupe, pour essayer de développer en parallèle, des ventes via les réseaux sociaux."

Réservez un bon accueil aux vendeurs de la Petite Plante en Gaume, à Arlon et dans le centre-Ardenne également.

Articles recommandés pour vous