Le Jardin extraordinaire

La photo extraordinaire : "laissez-moi entrer"

© Carole Matuszeck

11 mars 2022 à 22:00Temps de lecture1 min
Par C.Lorsignol

Des chevreuils un peu envahissants...

Un chat à la mine désespérée et semblant supplier qu’on lui ouvre la porte. Des chevreuils insouciants. Une scène étonnante, photographiée par Carole Matuszek depuis son salon. "Nous habitons dans les bois et depuis quelques années, nous voyons les chevreuils approcher de plus en plus de la maison. Ce jour-là, mon compagnon a découvert notre chat, Coopy,  poussant de petits cris. Il n’était pas à son aise avec les deux chevreuils derrière lui.  Il voulait clairement rentrer ! " Mais la scène était trop cocasse et Carole et son compagnon ont pris le temps de faire ce cliché avant de " sauver " Coopy. " Il ne risquait rien, d’autant que les chevreuils n’osent pas approcher aussi  près de la fenêtre.   Pour le chat, les chevreuils sont chez lui et ça ne lui plait pas beaucoup mais il est obligé de composer parce que c’est tous les jours qu’ils nous rendent une petite visite ".  

Pour avoir cette connexion avec la nature, Carole veille à ce que son jardin soit accueillant pour la faune sauvage et ça marche. Les " voisins " sont nombreux et variés. " On a la visite d’oiseaux, de chevreuils mais aussi de ratons laveurs et même d’un petit  faucon.  Comme je dis toujours, notre jardin est un peu " punk ".  Je ne taille pas partout, je laisse la nature se développer par endroits ".  

Un jardin " punk " qui offre des scènes insolites mais auxquelles Carole est désormais habituée. "  La photo semble exceptionnelle mais, en fait, c’est mon quotidien. Au moment où je vous parle, les chevreuils sont là devant moi ".

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous