Regions Liège

La polémique reprend à propos de l'implantation du foyer culturel juif à Liège

Le projet, vu de l'intérieur d'îlot, avec la salle de conférence et sa toiture verdurisée.

© Tous droits réservés

22 janv. 2020 à 15:34 - mise à jour 22 janv. 2020 à 15:34Temps de lecture1 min
Par Michel Gretry

Depuis ce mardi, une enquête publique est organisée à propos d’un projet immobilier du foyer culturel juif, sur le quai Marcellis, à front de Meuse. Voici deux ans, une première demande de permis avait suscité de vives oppositions. Elles semblent perdurer, puisqu’avant même la date de début de consultation du dossier à l’échevinat de l’urbanisme, un comité a relancé la pétition qui, à l’époque, a recueilli près de trois cents signatures. Le texte est identique. Alors que, sur de nombreux points, les reproches ont été rencontrés, à travers diverses adaptations et améliorations.

Certes, il s’agit toujours de démolir deux maisons sans intérêt architectural, et de reconstruire des logements au-dessus du foyer, à proprement parler, à l’arrière du rez-de-chaussée. Mais la hauteur du bâtiment est réduite d’un étage, et s’aligne désormais sur son voisin immédiat. Les deux derniers niveaux sont en retrait de façade. La capacité de la salle de conférences passe de cent cinquante à cent vingt places. L'étude d’ensoleillement, réclamée par plusieurs riverains, a été réalisée. Elle compte une vingtaine de pages, et l’impact semble très limité.

Dès lors que le foyer culturel juif est installé à cette adresse depuis plus de soixante ans, sans avoir jamais causé de nuisances, il est permis de s’interroger sur les réelles motivations de cette nouvelle campagne du refus, qui semble considérer, par principe, qu’une infrastructure de ce genre constitue une menace pour la quiétude des habitants.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous