C'est vous qui le dites

La police doit-elle pouvoir se rendre invisible sur les avertisseurs ?

© Image Source – Getty Images/Image Source

Lors de certaines opérations spécifiques, les services de signalement de contrôles collaborent avec la police, sans qu’une loi ne l’impose en Belgique. En France, comme le rappelle la Dh ce matin, dès le mois de novembre, les services comme Coyote ou Waze auront l’interdiction de signaler la présence des policiers lors de certains contrôles sur simple demande des autorités. En Belgique, aucune loi n’existe en ce sens, mais en pratique, Coyote dit être prêt à le faire pour des contrôles importants.

La police doit-elle pouvoir se rendre invisible sur les avertisseurs ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

Graiki – Getty Images

"Je n’aime pas qu’on nous cache un contrôle"

André, un auditeur originaire de Thimister, dans la province de Liège, est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "Je trouve qu’il faut les rendre visibles. Je n’aime pas le fait qu’on nous cache un contrôle et qu’on en fasse derrière notre dos. Celui qui ne respecte pas la limitation de 30 km/h alors qu’il y a un radar, il sait qu’il s’est fait avoir et qu’il aura une amende. Mais ici, si on ne rend pas la police visible sur les avertisseurs, on sanctionne par surprise, et je n’aime pas ça."

Il faut être averti des contrôles de vitesse et d’alcoolémie au volant

"Si une personne a bu un verre de trop, mais qu’elle roule calmement, je ne comprends pas pourquoi on l’arrête, ce n’est pas juste. Si elle n’a pas une conduite hasardeuse, qu’elle roule normalement, il faut la laisser tranquille. Je trouve que la loi est trop dure dans certaines circonstances, donc il faut que ces contrôles restent visibles."

RobHowarth – Getty Images

"Chacun doit prendre ses responsabilités"

Du côté de Durbuy, Rose-Marie préfère que tous les contrôles soient invisibles : "Mon fils a été tué sur la route il y a trois ans par une personne multirécidiviste qui roulait trop vite et qui était en état d’ébriété. Quand cela vous arrive, vous ne voyez plus les contrôles de police de la même façon. Je vois parfois sur les réseaux sociaux des messages pour prévenir d’un contrôle et je demande souvent qu’on arrête de les signaler, car ça pourrait au moins permettre à plusieurs personnes de rentrer chez elles en toute sécurité. On a tous fait des erreurs, j’ai déjà pris le volant en ayant bu un verre de trop, mais quand on perd un proche de cette façon, on ne voit plus les contrôles de la même façon. Chacun doit prendre ses responsabilités, on connaît tous la loi, le taux d’alcool autorisé et la vitesse à respecter."

Daniel Chetroni – Getty Images/iStockphoto

"Mon fils a Coyote et roule constamment trop vite"

Le débat se termine à Liège avec Georges : "Je n’ose plus aller en voiture avec mon fils de 30 ans, il roule beaucoup trop vite. J’essaie de le raisonner mais il ne m’écoute pas. Il a son application Coyote et roule constamment trop vite : il lui arrive de traverser certaines rues à 150hkm/h ! Lorsque Coyote lui envoie une notification, il ralentit. Il a déjà reçu des amendes, il les paie et tant qu’on ne lui retire par son permis de conduire, ça lui est égal. Ce n’est pas rare qu’il fasse la course avec d’autres conducteurs. J’aimerais que même les contrôles de vitesse soient invisibles sur ces applications."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Sur le même sujet

Christian, à propos des voitures de société électriques en 2026 : "OK quand l’autonomie sera de 700 ou 800 km"

C'est vous qui le dites

Le test PCR doit-il être offert pour partir à l’étranger ?

C'est vous qui le dites

Articles recommandés pour vous