Immobilier

"La pression sur le prix des matériaux va se poursuivre certainement encore plusieurs mois au moins" explique Niko Demeester, administrateur délégué de la confédération construction

23 mai 2022 à 20:52 - mise à jour 23 mai 2022 à 21:04Temps de lecture3 min
Par Hugues Angot

Les prix des matériaux de construction augmentent et les taux hypothécaires repartent à la hausse. Deux éléments qui sont de nature à influencer le marché de la construction et de l’immobilier. Selon un sondage réalisé à l’occasion de l’ouverture de Batibouw, plus de 80% des Belges estiment qu’acheter un logement coûte actuellement trop cher. QR l’actu fait le point sur le secteur de la brique avec Niko Demeester, administrateur délégué de la confédération construction wallonne et Renaud Grégoire, porte-parole de notaire.be

Moment d’acheter ?

Acheter ou construire, reste toujours un très bon investissement selon Niko Demeester. "Le compte épargne ne rapporte plus rien, l’inflation est galopante par contre, les crédits hypothécaires reste assez bas. Si vous avez des fonds et un projet en tête, je pense qu’il ne faut pas hésiter

Acheter pour se loger, c’est toujours un bon moment même si c’est difficile pour certains explique Renaud Grégoire. "Le marché va sans doute un peu fléchir dans les mois qui viennent mais les prix pourraient très bien augmenter aussi et les crédits seront aussi moins intéressants. Je conseille donc aux jeunes de se lancer sur le marché".

Mais pour les jeunes reste la question des fonds propres que réclament les banques. Le porte-parole de notaire.be reconnaît d’ailleurs que la situation est un peu plus délicate pour les jeunes qu’auparavant. "Les banques réclament pour le financement d’un projet une partie en fonds propres. C’est en fait la Banque nationale qui impose cette règle parce qu’elle a des craintes concernant une éventuelle bulle immobilière. Plus question en effet pour une banque de prêter 115 voire 120% d’un projet immobilier. Pour les jeunes sans fonds propres, c’est très compliqué. A Bruxelles, on a bien compris le problème, raison pour laquelle les droits d’enregistrements sont pratiquement nul jusqu’à un certain montant".

Construire, acheter ou rénover ?

Le Belge garde plus que jamais une brique dans le ventre. Selon une étude de la confédération construction, plus de 80% des Belges aspirent à devenir propriétaire. L’avantage du neuf c’est bien évidemment un bien nettement mieux isolé mais les tarifs restent élevés. La rénovation est aussi intéressante d’autant que les terrains se font rares. Et vous pouvez aller au-delà de la simple rénovation. Vous pouvez détruire et reconstruire. Vous aurez l’avantage d’un bien parfaitement isolé et vous n’aurez qu’une TVA de 6% explique Renaud Grégoire.

Prix des matériaux

La flambée des prix des matériaux a débuté avec la crise du covid. Et cette escalade des prix se poursuit avec le conflit en Ukraine explique l’administrateur délégué de la confédération construction : "Nous avons constaté tous matériaux confondus, une augmentation de 50 à 60% en moyenne sur une période d’un an. C’est énorme. Et les perspectives ne sont pas très optimistes. La tension et la pénurie sur le marché des matériaux sont énormes. La pression sur les prix va se poursuivre encore certainement plusieurs mois au minimum".

Ces hausses de prix vont sans doute ralentir le marché de l’immobilier mais ce n’est pas forcément un mal selon le porte-parole de notaire.be : "Ça devient très difficile de rentrer sur le marché. Les prix de l’immobilier ont chauffé notamment l’année dernière avec des candidats acheteurs qui devaient se positionner parfois en 15 minutes sinon ils risquaient de perdre le bien. Bref, que le marché se calme quelque peu me parait une bonne chose".

Quid des primes ?

De nombreuses primes existent en Région wallonne explique Niko Demeester. "Toit, châssis, sol, les aides financières sont nombreuses et peu importe la technique. Ce qui comptera, c’est le bénéfice en termes d’économie d’énergie. Plus vous économiserez de kilowatt, plus vous recevrez des primes. Tout ceci peut être calculé lors de l’audit énergétique".

 

 

 

Articles recommandés pour vous