Regions Luxembourg

La province de Luxembourg lance un site internet pour son nouveau "plan fête"

La province de Luxembourg vient de mettre à jour son plan fête, avec le développement d’un outil majeur : un nouveau site internet qui permet à tout un chacun de s’informer quant à l’organisation des événements pour réduire au maximum les risques que cela implique.

Sur cette plateforme en ligne, on retrouve diverses catégories gravitant autour de l’organisation des événements. On y parle de prévention, de sécurité, mais aussi d’aspects légaux. "C’est un site que l’on veut accessible à tous, même les fêtards peuvent s’y rendre pour s’informer. On parle des obligations que doivent remplir les organisateurs, car un événement, cela ne s’organise pas comme cela. Il y a aussi toute une série d’informations concernant l’alcool, les drogues, la santé auditive et sexuelle, mais aussi la mobilité", explique Stephan de Mul, député provincial en charge du social, de la santé et de la mobilité. Le nouveau plan fête s’accroche donc dans une volonté de réduction des risques. Certes, il faut encadrer les événements, mais selon Stéphan de Mul, le but n’est pas d’empêcher de faire la fête. "Clairement pas ! La province de Luxembourg est une terre de fête et nous voulons que cela reste le cas. Simplement, il est primordial, pour nous, que cela se passe en toute sécurité", ajoute-t-il.

Plusieurs partenaires

Pour mener sa mission à bien, la province de Luxembourg s’est associée au Centre Local de Promotion de la Santé (CLPS Lux), à ODAS et à Coordination Luxembourg Assuétudes (CLA). En plus de ces organes, les services de secours ont aussi participé à leur niveau en prodiguant quelques bons conseils. "Il y a notamment le mémorandum des pompiers, un outil bien utile et développé spécifiquement pour réduire les risques au maximum. En plus de cela, nous proposons aussi des formations destinées aux organisateurs pour pouvoir réagir en toute situation", complète Stéphan de Mul.

Notons aussi qu’il est possible de se procurer, gratuitement, des bouchons d’oreilles ou des préservatifs pour pouvoir les distribuer lors des événements.

Sur le même sujet

Dossier Dampicourt: le club des jeunes interdit les soirées aux moins de 16 ans

Regions Luxembourg

Bal de Dampicourt: 11 filles ont porté plainte suite aux suspicions d’administration de drogue

Info

Articles recommandés pour vous