RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Namur

La Province de Namur coupe les vivres à la Fédération du tourisme

Le bâtiment qui héberge la Fédération provinciale du tourisme à Namur
22 sept. 2020 à 12:31Temps de lecture1 min
Par Benjamin Brone

C’est l’une des conséquences de la réforme de la Province de Namur annoncée il y a une dizaine de jours : la compétence touristique n’est plus assumée par l’institution à partir de l’année prochaine. La Fédération du tourisme risque fort de mettre la clé sous la porte.

500 mille euros par an

La fédération du Tourisme de la province de Namur emploie 19 personnes. Certaines seront recasées, les autres devront trouver un nouvel emploi : "La plupart sont des agents statutaires", explique Jean-marc Van Espen, Député-président provincial. "Ils seront mutés vers d’autres services ou asbl dépendant de la Province", précise le Président MR du Conseil provincial.

Parmi le personnel de la Fédération, on compte aussi trois contrats APE et un contrat à durée déterminée. Ce dernier ne sera pas renouvelé. Les trois autres pourraient être transférés vers d’autres services provinciaux mais rien n’est garanti à ce stade.

En rayant le tourisme de ses compétences, la Province de Namur va aussi économiser, dès 2021, 500 mille euros de financement annuel. Elle récupère aussi le bâtiment de la rue Reine Astrid, qui héberge l’ASBL.

Une reprise possible ?

Si Province se retire, l’ASBL pourrait envisager de poursuivre ses missions sur base d’un financement privé. Mais sans personnel, ni local, on imagine mal qui pourrait assumer l’apport financier de l’organisme.

La Fédération du tourisme en Province de Namur assume essentiellement la promotion des activités et des attractions. Son rôle est aussi d’encadrer les opérateurs privés. Depuis quelques années, la Fédération assurait, par exemple, la formation digitale des acteurs touristiques.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous