Monde

La rédaction de la RTBF a répondu en direct à vos questions sur les élections américaines

Loading...
04 nov. 2020 à 13:03Temps de lecture3 min
Par Margaux Guyot

Le journaliste Mehdi Khelfat, responsable éditorial Monde à la RTBF, a répondu en Facebook Live aux questions des auditeurs sur les élections américaines.

 

Quand peut-on espérer des résultats définitifs ?

Dès qu’on atteint la barre de 270 grands électeurs confirmés pour un candidat, on peut considérer qu’on a un gagnant. S’il faut attendre un État décisif ou deux, cela se complique.

En 2000, Al Gore et Georges Bush étaient quasiment à égalité en termes de nombre de grands électeurs, mais la Floride avait des difficultés pour compter. Il a fallu recompter, il y a eu des recours, il a fallu du temps. Au bout de quinze jours, la Cour suprême a dit stop, car pour le 8 décembre, chaque État doit faire remonter au niveau fédéral le nom de ses grands électeurs. Le nouveau président sera de toute façon en fonction le 20 janvier. Mais pour que toutes les procédures soient réalisées à temps, il faut connaître le nom de tous les grands électeurs pour le 8 décembre.

 

Qui va gagner ?

On ne sait pas. On attend encore les résultats de trois États-clés. C’est en Pennsylvanie, dans le Michigan et dans le Wisconsin que cela va se jouer et il y a un avantage pour Joe Biden dans ces États. Certains médias disent qu’il y a une légère avance pour Joe Biden dans les chances de l’emporter. Cela reste tout de même compliqué de s’avancer.

 

Quelles sont les possibilités de recours ? Quelles sont les chances qu’un recours marche ?

Les États-Unis sont un pays fédéral. Hier, ce sont cinquante élections qui ont eu lieu. Tous les États ont des règles d’organisation des élections différentes. Les recours se font d’abord dans les États, en fonction de la loi électorale de l’État. Pour qu’un recours soit possible, il faut que l’écart entre les deux candidats soit suffisamment petit et les fraudes observées suffisamment grandes pour que cela puisse faire basculer l’élection dans un camp ou dans un autre.

 

La Cour suprême penche du côté des républicains. Cela aura-t-il un impact si Donald Trump y fait un recours ?

La nouvelle juge nommée Amy Coney Barrett va devoir montrer qu’elle n’est pas tenue en laisse par le président, si elle veut être crédible. La Cour suprême est une institution très respectée aux Etats-Unis, ses décisions sont très peu remises en cause. Amy Coney Barrett va devoir se montrer crédible si elle ne veut pas en abîmer la réputation.

Mais a priori, si recours il y a, la Cour suprême devrait jouer le jeu et juger ces recours en termes juridiques et non politiques.

 

Que se passe-t-il en cas d’égalité ?

Les deux candidats peuvent arriver à égalité à la fin de ce scrutin, mais ça n’est encore jamais arrivé dans l’histoire des États-Unis. Chacun des candidats aurait alors 269 grands électeurs. Ce serait à la Chambre des représentants de voter pour le nouveau président. C’est une nouvelle élection ! Attention, chaque élu de la chambre des représentants ne va pas avoir une voix : Il y aura seulement une voix par État. Donc, si la délégation californienne est plutôt démocrate, elle votera démocrate. Et à ce petit jeu, ce seront plutôt les républicains qui l’emporteront, et donc Donald Trump.

 

Comment votent les citoyens Américains à l’étranger ?

Les citoyens américains qui habitent à l’étranger ont généralement des racines dans un État américain. Ils vont donc se signaler auprès de cet État-là et suivre sa procédure. Ce n’est pas uniforme dans tous les États. Ces votes depuis l’étranger se font généralement très à l’avance.

 

Pourquoi y a-t-il autant de différences entre les sondages et la réalité de l’élection aujourd’hui ?

Si les trois États clés que l’on attend tombent dans l’escarcelle de Joe Biden, les instituts de sondage ne se seront pas vraiment trompés ! Ces trois états sont la Pennsylvanie, le Michigan et le Wisconsin. La puissance de la crise du coronavirus a aussi eu un impact : on a beau mettre des millions de dollars pour faire des sondages, le vote est un choix humain. Il peut changer du tout au tout selon les circonstances.

 

Quelle conséquence aura le résultat de l’élection pour les Belges ?

Pour la Belgique, à court terme, il n’y a pas de grands changements. Les rapports entre Belgique et États-Unis n’ont d’ailleurs jamais été aussi bons que pendant le mandat de Donald Trump. On a, par exemple, acheté nos nouveaux avions de chasse aux États-Unis. Donald Trump a beaucoup apprécié cela.

 

 

Articles recommandés pour vous