Regions Bruxelles

La Régie Foncière de Bruxelles accorde des exonérations à ses commerçants

La Grand-Place de Bruxelles et ses magasins fermés

© AFP

12 nov. 2020 à 18:06Temps de lecture1 min
Par Clara Weerts

Après la fermeture imposée par le Conseil National de Sécurité dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, la régie foncière de Bruxelles fait un geste pour ses locataires. " Nous avons décidé de prendre nos responsabilités vis-à-vis des commerçants " affirme Lydia Mutyebele, Echevine du Logement, du Patrimoine Public et de l’Egalité des chances. Les travailleurs de l’Horeca et les commerçants jugés non essentiels lors du CNS ne devront pas payer leur loyer du mois de novembre.

 

" Le public doit toujours montrer l’exemple "

Cette action vise un objectif plus grand. Lydia Mutyebele encourage les acteurs du secteur privé à faire de même. Il est impossible de forcer ces personnes à la gratuité mais selon elle, " dans l’air du temps, c’est la meilleure chose à faire ". Elle déplore le manque de coercition qui laisse les autres locataires dans la difficulté.

Lors de la première vague, le protocole similaire avait été appliqué. Les acteurs de l’Horeca avaient eu droit à une exonération des loyers des mois d'avril, mai et juin. Les autres commerces jugés non essentiels n'avaient pas dû payer les mois d'avril et mai.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous