Economie

La Réserve fédérale américaine (Fed) relève ses taux directeurs d'un demi-point de pourcentage, entre 0,75 et 1%

© Getty Images

04 mai 2022 à 18:37Temps de lecture1 min
Par RTBF INFO avec AFP

La banque centrale américaine (Fed) a relevé mercredi d'un demi-point de pourcentage ses taux directeurs, première hausse de cette ampleur depuis 2000, pour tenter de contrôler l'inflation record et a signalé que d'autres hausses "seraient justifiées" à l'avenir.

Les taux directeurs sont désormais dans une fourchette de 0,75% et 1%, selon un communiqué.  

De plus, la Réserve fédérale va commencer à réduire son bilan à partir du 1er juin, autre outil de resserrement monétaire pour tempérer la pression inflationniste.    

Le relèvement des taux a été voté à l'unanimité par le Comité de politique monétaire (FOMC).  

Les membres de la Fed continuent de penser que l'inflation reviendra progressivement à l'objectif de 2% que s'est fixé la Fed à mesure qu'elle va augmenter les coûts du crédit, mais elle insiste sur le fait qu'elle va "être particulièrement attentive à l'inflation".  

La guerre en Ukraine et le coronavirus

Le Comité a également souligné l'impact "très incertain" des facteurs externes, comme l'invasion de l'Ukraine par la Russie, qui "crée une pression à la hausse supplémentaire sur l'inflation et risque de peser sur l'activité économique".    

En outre, les confinements dus à l'épidémie de Covid-19 en Chine "sont susceptibles d'exacerber les perturbations de la chaîne d'approvisionnement", dit le communiqué du Comité monétaire.  

La banque centrale, qui a accumulé pour 9000 milliards de bons du Trésor et autres titres à son actif en versant des liquidités dans le système financier pour soutenir l'économie pendant la pandémie, va commencer à faire marche arrière.  

Le bilan de la Fed va commencer à être réduit au rythme de 47,5 milliards de dollars par mois à partir du 1er juin et à hauteur de 90 milliards après trois mois, une autre façon de renchérir le coût du crédit pour tempérer la demande et les hausses de prix.

Articles recommandés pour vous