La contre-attaque ukrainienne toujours à la une

De Tijd

"La Russie face à un choix : le retrait ou l’escalade", titre De Tijd.

"Avec sa contre-offensive, l’Ukraine a surpris, autant ses amis que ses ennemis" titre De Morgen. Et le retrait des Russes ressemblait bien à une débandade. Certains soldats ont fui les lignes de front à vélo, vêtus dans des habits civils volés, abandonnant leur matériel derrière eux.

Dans le Soir, on parle bien de tournant dans cette guerre. "Un tournant attendu". L’expert interrogé dans le quotidien explique : " L’armée de Kiev se renforce et gagne en expérience, l’armée russe s’affaiblit ". Joseph Henrotin avait prédit ce scénario dans les colonnes du soir. C’était début juillet. "Les avancées ukrainiennes du week-end et la débâcle russe semblent lui donner raison."

En une du Morgen, Ursula Von der Leyen appelée à s’expliquer

De Morgen

La présidente de la commission est pointée pour son rôle dans l’achat de vaccins. Il s’agit d’un tout gros contrat, le plus gros conclu par l’Union européenne pour acheter des vaccins. La présidente de la Commission l’a négocié en personne avec BioNTech-Pfizer. On parle ici de l’achat d’1,8 milliards de doses. Elle a négocié dans un premier temps sans impliquer l’équipe de négociateurs où les Etats sont représentés. Les demandes de clarification de la Cour des comptes européenne sont restées sans réponse. Ce que la Cour des comptes veut savoir, c’est comment ce contrat a été conclu, sur base de quels avis scientifiques, et quel rôle a joué Ursula Von der Leyen. Celle-ci a refusé de divulguer les SMS qu’elle a échangés avec le patron du groupe pharmaceutique.

De Morgen précise que tous les Etats membres ont finalement approuvé ce contrat. Le quotidien rappelle aussi que c’est la seule faille relevée par la Cour des comptes dans son rapport. Un rapport qui dans l’ensemble estime que l’Union a réagi de façon efficace à la pandémie.

Malgré la crise, le marché de l’emploi se porte bien

Le Soir

Le marché de l’emploi se porte comme un charme. C’est Le Soir qui le dit. Et c’est un paradoxe. "Les prévisions d’embauche progressent encore alors que les indicateurs conjoncturels flanchent. Le dernier Baromètre de l’emploi de ManpowerGroup confirme la très grande résistante d’un marché de l’emploi toujours confronté à des pénuries récurrentes : 46% des employeurs belges, toutes tailles et tous secteurs confondus, prévoient d’augmenter leurs effectifs au cours des trois prochains mois, seuls 13% prévoyant de les réduire."

Palais de justice de Bruxelles : retrait des échafaudages en 2024

Sud Info

Une promesse en une des journaux du groupe Sudinfo : en 2024, les échafaudages du Palais de justice de Bruxelles seront démontés. C’est Mathieu Michel qui le promet. Pour rappel, Mathieu Michel est le secrétaire d’Etat à la Régie des Bâtiments. Il va même plus loin : si cela ne se fait pas dans les temps, "j’irai moi-même les démonter avec mon tournevis". Attention, 2024 est donc la fin annoncée des échafaudages, mais uniquement sur la façade du Palais de justice. Le retrait complet est promis avant 2030.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous