Info

La Revue de presse : les prix de l’énergie flambent

La Revue de presse

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

23 août 2022 à 07:29Temps de lecture3 min
Par Estelle Falzone

Crise énergétique : les entreprises en difficulté aussi

La hausse du prix du gaz provoque des records à répétition, écrit Le Soir. Hier après-midi, le prix du mégawattheure d’électricité culminait à plus de 600 euros, près du triple par rapport au mois d’avril.

Plusieurs raisons à cette augmentation : la crainte d’un nouvel arrêt des livraisons de gaz par le géant gazier russe Gazprom, le prix de la tonne de CO2, des centrales électriques à charbon ont été réactivées dans certains pays. D’autres éléments ont une influence, comme la météo, explique le Soir.

Des prix si élevés que certaines entreprises décident d’arrêter leur production, souligne De Standaard. Le travail n’est plus rentable, d’autant que l’inflation et la pénurie de main-d’œuvre viennent s’ajouter à la hausse des prix de l’énergie.

Au niveau européen, des mesures permettent d’aider ces entreprises. Les gouvernements ont la possibilité de subventionner les coûts supplémentaires de ces entreprises. La Belgique n’a pas encore enclenché ce mécanisme, rappelle de Standaard, mais cela serait à l’étude.
 

Pas d’amélioration avant 5 à 10 ans ?

En visite hier à Zeebrugge, le Premier ministre a confié que les 5 à 10 prochains hivers seraient difficiles. C’est ce que titre Sudinfo ce matin. Une situation difficile pour les ménages, mais également pour les entreprises, a aussi dit Alexander De Croo.

Un message fort mais délibéré, peut-on lire dans Het Nieuwsblad. Le scénario est sombre, mais il ne sert à rien de tergiverser, dit le porte-parole du Premier ministre dans Het Nieuwsblad. La situation est ce qu’elle est et inutile de la cacher aux patrons d’entreprises.

Pour les économistes interviewés dans De Morgen, ces mots, ce sont un plaidoyer du Premier ministre pour un changement de comportement, un appel à être plus conscient de notre consommation d’énergie. Si une baisse de la demande en énergie risque de ralentir encore plus l’économie dans un premier temps, selon ces économiques, elle pourrait surtout encourager les investissements dans les énergies renouvelables.

Un professeur en macroéconomie remarque dans De Morgen que les mentalités ont changé au sein même du gouvernement. Selon lui, on est passé de l’idée que le problème était temporaire à la réalisation qu’il s’agit d’un combat sur le long terme.
 

Le pouvoir d’achat plus résistant en Belgique ?

Il y a quand même une nouvelle encourageante sur le front économique. C’est la Une de l’Echo. Le pouvoir d’achat résiste mieux en Belgique que chez nos voisins. Chez nous, l’indexation automatique des salaires permet d’atténuer l’impact de l’inflation sur le pouvoir d’achat, écrit l’Echo. Avec le Luxembourg, la Belgique est le seul pays où ce mécanisme existe.

Soulignons tout de même que cela varie en fonction des ménages. Il existe un écart entre les ménages moyens et les ménages pauvres. Mais cet écart est nettement moins élevé que chez nos voisins, précise L’Echo. Aux Pays-Bas par exemple, un ménage médian pourrait perdre jusqu’à 7% de son pouvoir d’achat cette année.
 

House of the dragons pour relancer HBO ?

Le premier épisode de "House of the dragon" était diffusé ce week-end sur la plateforme américaine HBO. Il s’agit d’un spin-off de la série Game of Thrones, qui se déroule près de 200 ans avant l’intrigue de la série originale.

Un enjeu de taille pour la plateforme HBO, qui n’a jamais retrouvé l’engouement de Game of Thrones, trois ans après la fin de la série, écrit De Tijd. La boîte à dragons est donc de nouveau ouverte, et avec elle, un paquet d’argent monstrueux : 15 à 20 millions de dollars par épisode, d’après De Tijd.

D’autant que le contexte économique a changé chez HBO depuis la sortie de Game of Thrones. Racheté par Warner Bros, HBO a une politique financière très stricte à respecter, écrit De tijd.

Le contexte audiovisuel a aussi évolué, rappelle De Tijd. Après Game of Thrones, toutes les plateformes ont sorti leur épopée fantastique hors normes… ou s’apprêtent à le faire, comme Amazon la semaine prochaine avec la série inspirée du Seigneur des Anneaux. Pas de droit à l’erreur donc.

Mais cela semble bien parti puisque les serveurs du service de streaming HBO Max ont flambé avec l’arrivée des premiers dragons à l’écran dimanche soir. Le site a planté pendant quelques heures, laissant quelques téléspectateurs sur leur faim, conclut De Tijd.

Recevez une fois par jour l'essentiel de l'info

Chaque matin vers 10h (du lundi au vendredi), recevez un condensé des principaux titres de la rédaction web de la RTBF. Et en cas d’événement majeur, soyez les premiers informés par nos newsletters flash.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous