Guerre en Ukraine

La Russie n'enverra pas d'observateurs aux prochaines manoeuvres de l'Otan en Norvège

Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg.

© Belgaimage

03 mars 2022 à 15:47Temps de lecture1 min
Par Belga

La Russie a décliné la proposition d'envoyer des observateurs aux prochaines manoeuvres militaires qui regrouperont des dizaines de milliers de soldats des pays de l'Otan ce mois-ci en Norvège, a annoncé jeudi l'armée norvégienne.

Plus gros exercice de l'Otan prévu cette année, Cold Response 2022 réunira quelque 30.000 militaires de 27 nations qui, de la mi-mars à début avril, s'entraîneront sur terre, en mer et dans les airs au déploiement de troupes censées venir en aide à un pays de l'Alliance agressé.

La Russie a remercié pour la proposition d'envoyer des observateurs pendant Cold Response 22 mais l'a déclinée

Comme à l'accoutumée, les pays de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), y compris la Russie, ont été invités à envoyer des observateurs pour suivre cet exercice planifié de longue date, longtemps avant l'offensive militaire russe déclenchée la semaine dernière en Ukraine.

"La Russie a remercié pour la proposition d'envoyer des observateurs pendant Cold Response 22 mais l'a déclinée", a déclaré à l'AFP un porte-parole de l'armée norvégienne, Preben Aursand.

Outre les pays membres de l'Otan, la Finlande et la Suède, deux nations officiellement non-alignées mais où le débat sur une adhésion a été relancé par l'invasion russe en Ukraine, devraient envoyer un contingent.

Les Etats-Unis et le Royaume-Uni déploieront notamment un groupe aéronaval chacun.

Retrouvez tous nos articles sur l'invasion russe dans ce dossier :

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous