Monde

La Russie ouvre une enquête criminelle contre l’opposant Ilia Iachine

Ilia Iachine en 2019
12 juil. 2022 à 17:47Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Alain Lechien

Les autorités russes ont ouvert une "enquête criminelle" contre Ilia Iachine, l’une des dernières figures de l’opposition à n’être pas en exil ou condamné à une longue peine de prison, a annoncé mardi son avocat.

Le Comité d’enquête russe, chargé des principales investigations, a ouvert cette enquête contre l’opposant pour "diffusion de fausses informations" sur l’armée russe, a déclaré sur Facebook son avocat, Vadim Prokhorov, indiquant avoir "reçu un appel de l’enquêteur".

Ilia Iachine, âgé de 39 ans, a été condamné le 28 juin à 15 jours de détention pour "désobéissance envers la police", accusation qu’il a jugée montée de toutes pièces, et se trouvait donc mardi encore en prison.

M. Iachine avait déclaré plus tôt mardi sur les réseaux sociaux qu’il était censé être libéré peu après une heure du matin mercredi.

La "diffusion de fausses informations" sur l’armée russe est une nouvelle infraction passible de 15 ans de détention, introduite après le début du conflit en Ukraine.

Depuis le début de l’offensive, le 24 février, les autorités russes mènent une répression féroce contre les rares critiques du conflit, poussant nombre d’entre eux à l’exil, d’autres étant emprisonnés ou poursuivis en justice.

M. Iachine milite activement dans l’opposition libérale en Russie depuis les années 2000 et avait pris part au grand mouvement de mobilisation contre Vladimir Poutine de 2011-2012.

C’est un allié du militant anti-corruption Alexeï Navalny, opposant numéro un à Vladimir Poutine, qui purge une peine de neuf ans de prison dans une colonie à régime sévère au nord de Moscou.

Sur le même sujet

Russie : l’opposant Andreï Pivovarov condamné à quatre ans de prison ferme

Monde

Russie : Vladimir Poutine démet le patron de l'agence spatiale russe Dmitri Rogozine

Monde

Articles recommandés pour vous