RTBFPasser au contenu
Rechercher

Psychologie

La sagesse ne se développe pas de la même façon chez les hommes et les femmes

La sagesse ne se développe pas de la même façon chez les hommes et les femmes.
20 avr. 2022 à 08:00Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

Selon une étude américaine, la sagesse prendrait des formes différentes chez les femmes et chez les hommes. Ces derniers seraient plus enclins à développer leur esprit de décision et le contrôle de leurs émotions tandis que les femmes feraient preuve de plus de compassion et réfléchiraient davantage sur elles-mêmes.

La sagesse dépend - aussi - de nos hormones !

Il existe des différences entre les hommes et les femmes en matière de sagesse, selon des chercheurs de l'université de Californie à San Diego. "Nous pourrions penser que la sagesse dans son ensemble est androgyne (c'est-à-dire qu'elle n'appartient pas à un groupe de sexe spécifique)", indiquent-ils dans leur étude publiée dans la revue Frontiers in Psychology. "Les femmes et les hommes présentent certaines différences dans les sous-domaines de la sagesse."

Pour en arriver à cette conclusion, les scientifiques ont mesuré le niveau de sagesse de 659 participant, âgés de 27 à 103 ans à l'aide de l'échelle de sagesse de San Diego (SD-WISE) et de l'échelle de sagesse tridimensionnelle (3D-WS). Ces échelles permettent de décomposer la sagesse en plusieurs éléments comme l'empathie et la compassion, le contrôle de ses émotions, la réflexion personnelle (comprendre et essayer d'améliorer son propre comportement), l'esprit de décision, l'acceptation de l'incertitude, l'acception de points de vue divers ou la spiritualité.

Un "savoir-vivre" à cultiver

Les femmes ont obtenu des scores plus élevés en matière de compassion et d'autres composantes pro-sociales de la sagesse, comme l'avaient constaté d'autres études précédentes. Mais les chercheurs de San Diego ont également observé que la gent féminine était meilleure en matière de réflexions personnelles. De leur côté, les hommes ont fait mieux dans la prise de décision et dans la maîtrise de leurs émotions.

Ces différentes formes de sagesse entre les hommes et les femmes s'expliqueraient, selon les auteurs de l'étude, par des facteurs biologiques liés notamment aux hormones mais également par des facteurs socio-culturels. La différence de traitement entre les deux sexes dès l'enfance pourrait contribuer à ces différentes formes de sagesse.

Selon les chercheurs, les personnes qui feraient preuve de sagesse connaîtraient une vie plus longue. "Il a été démontré que la sagesse est liée à une meilleure santé mentale et peut-être à une plus grande longévité", expliquent Emily Treichler et Dilip Jeste de l'Université de Californie à San Diego. "Les personnes sages ont tendance à connaitre un bien-être plus élevé, une plus grande satisfaction de la vie, plus d'optimisme et sont mieux à même de gérer les pertes et autres situations d'adversité."

Sur le même sujet

Imagerie mentale : et si penser positivement vous aidait à vous sentir mieux ?

La Grande Forme

Éco-anxiété : 75% des jeunes dans le monde trouvent l'avenir "effrayant"

Psychologie

Articles recommandés pour vous