Politique

La secrétaire d'État Nicole de Moor veut une fusion des services d'asile en Belgique : "Ce sera beaucoup plus efficace"

L'invité de Matin Première

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

04 oct. 2022 à 07:42 - mise à jour 04 oct. 2022 à 07:49Temps de lecture2 min
Par Alain Lechien

Notre pays a enregistré plus de 4000 demandes d’asile au mois de septembre. Ce chiffre n’avait plus été atteint depuis décembre 2015, lors de la vague migratoire syrienne. Interrogée sur La Première ce mardi matin, Nicole de Moor (CD&V), secrétaire d'État à l’Asile et la Migration, explique : "En Belgique on a plus de demandeurs d’asile par habitant qu’aux Pays-Bas ou en Allemagne. De tels chiffres entraînent des défis".

Ces derniers mois, de très nombreux candidats à l’immigration proviennent du Burundi : "Il y a une filière qui passe par la Serbie, c’est pourquoi on a réagi et on a pris des contacts diplomatiques avec la Serbie pour résoudre cette situation".

Pour faire face à la saturation des centres d’accueil, Nicole de Moor explique que ses services créent des places supplémentaires "mais c’est clair que la seule fourniture de l’accueil ne sera pas la solution pour combattre l’augmentation de l’afflux, on doit aussi organiser des campagnes de prévention et accélérer la sortie des centres d’accueil. Aujourd’hui les gens restent trop longtemps dans ces centres parce que les procédures durent trop longtemps".

La Belgique recrute du personnel dans les services qui traitent les demandes d’asile afin de raccourcir les procédures et d’accélérer la sortie des centres d’asile, indique-t-elle : "Les personnes sauront plus rapidement où est leur futur et s’ils peuvent rester en Belgique ou pas, et ils quitteront les centres d’accueil".

L’État belge a été condamné de nombreuses fois pour sa mauvaise gestion dans le domaine de l’accueil. "On a créé déjà 5000 places supplémentaires, c’est beaucoup. C’est clair qu’il y a des limites opérationnelles, aussi chez nos partenaires comme la Croix-Rouge ou Caritas. Les partenaires de Fedasil ont des difficultés à trouver des places et le personnel pour travailler dans les centres d’accueil. C’est une situation très difficile".

"Si on veut sauvegarder le droit d’asile, on doit appliquer les règles"

A propos de la jeune femme iranienne qui a récemment été expulsée de Belgique vers son pays via la Turquie, alors qu’elle avait fait une demande d’asile, Nicole de Moor répond : "La situation des femmes en Iran est très difficile, cela me touche personnellement, on doit soutenir ces femmes avec la communauté internationale dans leur lutte pour plus d’égalité et de liberté, mais cela ne veut pas dire que chaque femme vivant sous un tel régime a le droit d’asile en Belgique. Le droit d’asile est réservé à celles et ceux qui risquent des persécutions individuelles dans leur pays et en Belgique la procédure d’asile est évaluée de manière indépendante et qualitative par le Commissariat Général aux Réfugiés et aux Apatrides (CGRA) qui a pris deux décisions dans ce dossier. Cette décision négative a été confirmée par le juge du Conseil du Contentieux des Etrangers. Ce n’est pas aux politiciens à juger un dossier individuel. Pour moi, dans un Etat de droit, il est crucial de suivre les règles. Si on veut sauvegarder le droit d’asile, on doit appliquer les règles. Ce serait injuste de décider différemment dans un dossier parce que ce dossier a été médiatisé ou parce qu’il y a de la pression politique".

La secrétaire d'État veut réformer en profondeur la politique de l’asile et de la migration. Un audit a analysé le fonctionnement des quatre services : l’Office des Etrangers, Fedasil, le CGRA et le Conseil du Contentieux des Etrangers. Cet audit fait des recommandations très concrètes : "Le personnel doit être beaucoup plus flexible, il faut accélérer l’informatisation des services. A long terme on a besoin d’une fusion de ces trois services (Fedasil, Office des Etrangers et CGRA) pour arriver à un seul service des migrations qui sera beaucoup plus efficace".

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous