Economie

La SNCB tire un bilan positif de sa saison estivale malgré une année "difficile"

© Belgaimage

02 sept. 2022 à 07:36Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Estelle De Houck

La fréquentation des trains en semaine durant cet été a atteint 90% des chiffres de 2019, poursuivant une hausse déjà constatée l'année passée, communique vendredi la SNCB. Les week-ends ont été particulièrement populaires, tout comme l'offre Côte-Express permettant de rejoindre les plages belges plus rapidement.

"Nous sommes clairement sur une pente ascendante en termes de fréquentation l'été", note la porte-parole de la SNCB, Marianne Hiernaux. "Nous avions déjà constaté une progression l'année passée."

90% des chiffres de 2019

À l'été 2021, la SNCB avait pu compter sur une fréquentation ayant atteint 65% de celle de 2019, dernière année avant la pandémie de coronavirus. L'opérateur peut se féliciter d'une hausse de fréquentation d'environ 25% pour l'été 2022 (90% de la fréquentation de 2019). 

Les périodes de week-ends ont été particulièrement prisées par les voyageurs, avec une fréquentation des trains plus importante qu'avant la crise sanitaire, soit +12% en moyenne. 

La nouvelle formule Côte-Express permettant aux vacanciers de joindre la mer du Nord, cette année sans réservation, et sans correspondances au départ de 50 gares en semaine et de 62 gares le week-end a également été plébiscitée. Les voyageurs ont aussi apprécié la mise en place de deux nouvelles liaisons directes vers la mer : Liège - La Panne et Anvers - Blankenberge.

Au total, la SNCB a fait circuler cet été 2550 trains en complément à l'offre classique. 

Voyages internationaux, Duo Tickets...

En outre, les voyages internationaux ont rencontré un beau succès, avec une hausse de 10% en juillet et août par rapport à la même période en 2019. 

Enfin, l'opérateur du réseau ferroviaire belge se félicite de la popularité de ses Duo Tickets, ayant permis de voyager à deux pour le prix d'un, du 2 avril au 31 août. Au total, 7 millions de trajets ont été effectués avec cette formule depuis avril dernier. 

Malgré ce tableau estival positif, la SNCB précise toutefois que l'année 2022 "restera difficile" en raison des coûts de l'énergie, de l'inflation et du nombre d'abonnements domicile-travail dont le niveau n'a pas toujours pas atteint celui de l'avant-pandémie.

Sur le même sujet

SNCB : un plan ambitieux mais raboté suite à l’inflation et les coûts de l’énergie, la copie sera revue pour la fin de l’année

Belgique

L'association Navetteurs.be demande un plan d'action au fédéral face aux problèmes sur le rail wallon

Belgique

Articles recommandés pour vous