RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Hainaut

La société Daudé voudrait surfer sur la vague de réarmement pour vendre ses boutons-pressions étanches

Un dispositif breveté pour rendre le bouton-pression totalement étanche, à la demande de l’armée française

Une usine de rivets et d’œillets qui participe à un salon international de la défense ? Ce n’est paradoxal qu’en apparence. La société Daudé, qui emploie une petite vingtaine de personnes à Braine-le-Comte, a développé, à la demande de l’armée française, un bouton-pression totalement étanche. Ce dispositif évite que des produits corrosifs puissent pénétrer dans la fermeture d’un uniforme, par exemple. Le système a été scientifiquement validé et breveté : il repose sur l’injection d’une sorte de résine, dont le secret est évidemment jalousement gardé.

La société Daudé cherche à se faire connaître dans d’autres pays européens. Elle réalise entre un quart et un tiers de son chiffre d’affaires dans le secteur militaire. Elle est globalement en croissance, mais elle le doit également à ses activités civiles, qui, au cours de la pandémie, ont profité des ruptures des chaînes logistiques internationales : des clients, incapables de se fournir à l’étranger, sont revenus passer commande. La guerre russo-ukrainienne libère, un peu partout, des budgets pour réarmer les soldats. Mais ça ne se traduit pas, pas encore, par des contrats en bonne et due forme.

Tiphaine Laurent, directrice de l'usine Daudé

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous