Regions Liège

La société herstalienne Degotte a commencé à livrer 2000m² de modules pour une école grand-ducale

Déchargement des premiers modules d’une école grand-ducale, ce jeudi

© Degotte

27 avr. 2021 à 15:58Temps de lecture1 min
Par Michel Gretry

Les célèbres caravanes Degotte, qui ont abrité des générations de campeurs, c’est fini depuis cinq ans. La société se consacre désormais à de la construction de pavillons modulaires. Mais ne dites pas à l’administrateur-délégué Vincent Parmentier que ce sont des baraques de chantiers ou des conteneurs, "c’est de la construction architecturée hors site ; Degotte préfabrique tout dans ses ateliers, les ossatures en acier, les cloisons en bois, et les planchers éventuellement en béton, c’est du sur-mesure, c’est du haut de gamme…" Ce sont par exemple des bureaux ou des logements, à la vente ou à la location, parce que les éléments s’assemblent, se convertissent, se déménagent. C’est très flexible, et ça répond à des besoins temporaires d’extensions scolaires ou hospitalières.

L’avantage, c’est la rapidité. Les ouvriers ne sont pas exposés aux intempéries, et le rez-de-chaussée peut se mettre en production en usine pendant que les terrassiers préparent le terrain, puis l’étage pendant que le premier niveau est installé sur site. Le délai mis par la société Degotte pour honorer le plus gros contrat jamais décroché en dit long : en quatre mois, une école va être livrée à Differdange. Deux mille mètres carrés de classes. La première partie de cette commande de nonante modules, pour plus de quatre millions, a quitté le parc industriel des Hauts-Sarts, ce jeudi.

La société Degotte, en une demi-douzaine d’années, est passée d’une quinzaine de travailleurs à trois fois plus, pour un chiffre d’affaires de quatorze millions. Une croissance qui pousse la firme, désormais à l’étroit, à se chercher un terrain d’une dizaine d’hectares pour s’étendre.

Articles recommandés pour vous